Congo-Kinshasa: Lancement de la campagne sur la paix pour tous/Culpac - Serge Bahati Mayindende élevé au rang d'Ambassadeurs Universels pour la Paix

Cérémonie, certes, sobre mais émouvante, retentissante qu'est celle qui a réuni lundi 19 juillet, dans la matinée, les artisans de paix et des hommes de bonne volonté à la Cité de la Paix, sise Av. Mafwata, au Quartier GB, dans la commune de Ngaliema, à quelques encablures de l'Hôtel diplomate.

Devant un parterre de personnalités politiques, administratives et militaires, Serge Bahati Mayindende a été fait Ambassadeur Universel pour La Paix dans la Région de Grands lacs par le Culpac (Conseil Universel pour La Paix, des Nations et des Continents, en acronyme) dont Le Directeur Général est depuis 79), années de son installation, M. Daniel Santu Biko. Inutile de rappeler ici, de nombreuses lettres de noblesse engrangées par cette organisation qui a bâti son combat sur la Déclaration Universelle des Droits de l'HOMME, le bréviaire ainsi que le document quasi-dogmatique de son action.

Le Culpac est le soldat de la défense des droits humains pour le bien de l'humanité, de la paix comme socle de la convivialité entre les peuples et les nations, et de la sublimation de l'Etat des droits démocratiques.

Serge Bahati Mayindende vient d'enrichir le Forbes jalousement conservé des hommes de paix, et son nom exalte, toute modestie bue, une lumière de paix incarnée dans un avenir verdoyant.

Toutes proportions gardées, le Culpac marche en convergences croisées avec le Nobel de la paix, prix d'excellence qui a couronné de glorieux noms comme Mahatma Gandy, Mère Theresa, Mandela et Frédéric de Klerk, Desmond Tutu, Denis Mukwege et last but not l'East, pourquoi pas demain, Serge Bahati Mayindende.

Aux âmes bien nées... Il s'en va sur son chemin par une prophétie qui l'a lancée d'entrée de jeu de son intervention : "Œil pour œil, le monde finira aveugle. Paraphrasant ainsi Gandhi et Martin Luther King qui, dans la suite, aura un rêve. Un rêve pour la paix dans " qu'il faut se forcer à construire comme un Petit village planétaire où chacun pourra recevoir son gâteau en toute quiétude et plénitude.

La paix est un grand mot, un mot vide de sens, un mot monstre, un précieux mot rongé par la furie de l'homme insatiable de son avancée technologique.

En ceci, Serge Bahati Mayindende renchérit : "Partout et ailleurs, il est important de cultiver une atmosphère de paix afin de permettre aux congolaises et Congolais dans leur diversité... de trouver des solutions idoines aux mots de notre temps".

A l'ouverture de l'évènement, l'Evêque du Culpac, Daniel Santu Biko, a rappelé à l'assistance la valeur de l'amour du prochain fondateur de la Paix, cette paix qui est le nouveau nom du développement. Cette campagne de la Paix va durer quinze jours. Toutes les structures intéressées peuvent prendre le train en marche.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X