Sénégal: Jeux olympiques Tokyo 2020 - Chiara Costa sauve l'honneur et vise une place en finale

26 Juillet 2021

Quatre athlètes sénégalais étaient en lice ce week-end dans les épreuves des Jeux olympiques dont la cérémonie d'ouverture s'est tenue vendredi 23 juillet à Tokyo. Mais seule, une a réussi à franchir le premier tour. Il s'agit de la Chiara Costa d'origine italienne. La native de Rome va tenter de se qualifier en finale ce lundi 26 juillet au Tir d'Asaka sur le site ball-trap. Ce qui ne sera pas une tarte face aux 29 autres prétendantes dont la marocaine Ibtissam Maririhi (32 ans) pour six places seulement. Quant aux autres athlètes sénégalais, ils sont tous passés à la trappe.

Chiara Costa ! C'est la seule athlète sénégalaise qui a pour le moment réussi à franchir le second tour dans sa discipline. Avec 67 points, la native de Rome (Italie) a pu sauver la face en passant le premier tour dans l'épreuve Tir (skeet Dames). Elle a réussi 25 points au 1er tour, 20 points au deuxième tour et 22 points au 3ème tour. Ce qui lui a permis de décrocher une place parmi les 29 femmes devant disputer les 6 places en finale. Ce sera ce lundi 26 juillet au Tir d'Asaka - site ball-trap - à partir de 9 heures. La Sénégalaise de 46 ans, pourra être encouragée par la Marocaine Ibtissam Maririhi (32 ans). Elles sont les deux seules africaines encore en lice.

NDEYE BINTA DIONGUE, IBRAHIMA DIAW ET JEAN PIERRE BOURHIS PASSENT A LA TRAPPE

Si Chiara Costa garde une petite lueur d'espoir de disputer une finale aux Jeux olympiques, tel n'est pas le cas pour Ndeye Binta Diongue (escrime), Ibrahima Diaw (tennis de table) et Jean Pierre Bourhis (canoë). Ndeye Binta Diongue a été battue par la Chinoise Lin Sheng (5-15) en épreuve individuelle femme de escrime au Makuhari Messe B. Pendant ce temps, au Gym métropolitain Tokyo, Ibrahima Diaw venait de subir le même sort face au Singapourien Chew Zhe Yu Clarence. En six manches de 53 minutes au total, il a renvoyé le Sénégalais à la maison avec score de 4 sets à 2. Au Centre de slalom de canoë, Jean Pierre Bourhis n'a été que l'ombre de lui même. Avec un total de 111.16, il a terminé à la 14ème place sur 18 qui étaient en lice. A la deuxième manche, le Sénégalais n'a pas pu faire mieux. Il a réalisé un total de 110.93 pointant à la 16ème place (avant-dernier) devant l'Américain Zachary Lokken. Ce qui était synonyme d'une élimination. Il suivra donc la demi-finale du haut de la tribune du Centre de slalom de canoë à partir de 14 h (locale).

DIAGNA NDIAYE FIER DE SES ATHLETES

Présent à Tokyo depuis le 16 juillet dernier en tant que membre du Comité international olympique (CIO), Mamadou Diagna Ndiaye a encouragé les athlètes sénégalais. Dans un message qui leur est adressé, par le président du Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS) on peut lire ceci: «A Ndeye Bineta Diongue et IbrahimaDiaw, Merci d'avoir mouillé le maillot pour le pays. Vous avez été braves et combatifs jusqu'au bout. On continue le chemin pour de futures belles victoires. Merci aussi à vos coaches. Au nom de tout le mouvement olympique et sportif. Fiers de vous !». Voilà de quoi galvaniser le reste de la troupe. Notamment Jeanne Boutbien (100 m nage libre), Steven Aimable (100 m papillon), Mbagnick Ndiaye (judo, +100 kgs), Louis Francois Mendy (100 m haies) et Adama Diatta (lutte libre, 65 kgs).

PROGRAMME ET RÉSULTATS DES ATHLÈTES DU SÉNÉGAL

SAMEDI 24 JUILLET

Escrime :

Nd Bineta Diongue (éliminée)

Tennis de table:

Ibrahima Diaw (éliminé)

DIMANCHE 25 JUILLET

Tir (skeet Dames):

Chiara Costa (qualifiée au second tour)

Canoë : Jean Pierre Bourhis (éliminé)

MERCREDI 28 JUILLET

Natation (100 m nage libre) :

Jeanne Boutbien 19h 04

JEUDI 29 JUILLET

Natation (100m papillon) :

Steven Aimable: 19h 45

VENDREDI 30 JUILLET

Judo (+ de 100kg):

Mbagnick Ndiaye 11h

MARDI 3 AOÛT

Athlétisme (110m Haies): Louis Francois Mendy - 19h 10

SAMEDI 7 AOÛT

Lutte libre (65kgs): Adama Diatta - 18h 45

LES COULISSES DES JO

Le chiffre : 40

Pas moins de 40 nations figurent déjà au classement des médailles, au soir du dimanche 25 juillet, deux jours seulement après la cérémonie d'ouverture. La Chine mène l'allure, devant le Japon et les Etats-Unis. A cela, rien de surprenant. Mais la Tunisie, le Kosovo, la Thaïlande, l'Iran et l'Equateur, tous crédités d'une médaille d'or, devancent notamment l'Allemagne, la Grande-Bretagne et le Canada.

Drapeau mexicain en sens inverse

L'incident est rarissime. Jeudi 22 juillet, l'un des joueurs de l'équipe mexicaine de football s'est présenté sur le terrain au début du match contre la France (4-1) avec un maillot frappé du drapeau national placé à l'envers. Erick Aguirre a conservé sa tenue tout au long de la première mi-temps, avant d'en changer à la pause. Mais les caméras de la télévision ont immortalisé l'erreur pendant la cérémonie des hymnes. Le joueur a ensuite posé une photo du mauvais drapeau sur son compte Instragram. A en croire la chaîne américaine ESPN, l'erreur n'a pas été appréciée au sommet de l'Etat. Le gouvernement mexicain envisagerait de sanctionner le comité national olympique, lequel pourrait infliger à son tour une sanction à l'équipementier officiel de la sélection, la marque chinoise Li-Ning.

Un cas positif après la compétition

C'est fait. Au surlendemain de la cérémonie d'ouverture, les Jeux de Tokyo ont enregistré dimanche 25 juillet le premier cas de COVID-19 d'un athlète déjà entré en compétition. Le rameur néerlandais Finn Florijn a été testé positif après avoir disputé sa série de l'épreuve du skiff. Logé au village des athlètes, il a été contraint de déclarer forfait pour la suite de la compétition. Il a été placé en isolement. Les organisateurs japonais ont expliqué être en train de déterminer le nombre et l'identité d'éventuels cas contact dans l'entourage du rameur. Un autre membre de l'équipe d'aviron néerlandaise, un coach, a lui aussi été testé positif.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X