Tunisie: La Bourse de Tunis réagit « sans surprise » aux dernières décisions prises par le chef de l'Etat

26 Juillet 2021

La Bourse de Tunis a entamé la séance, de lundi 26 juillet 2021, dans le rouge (-0,75). Elle a réagi « sans surprise » et d'une façon « tout à fait normale » aux dernières décisions prises, dimanche soir, par le Chef de l'État Kais Saied, selon le chargé de clientèle à MCP Capital, Amine Belkadhi.

« Ça fait un bon moment qu'on est en berne à cause de la conjoncture économique et sanitaire, donc on ne s'attend pas à un grand impact des dernières décisions du président de la République sur le marché boursier », a-t-il déclaré, lundi à TAP.

Le Chef de l'État a activé, dimanche soir, 25 juillet 2021, journée qui coïncide avec la fête de la République, l'article 80 de la Constitution et décidé de suspendre les travaux de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), de lever d'office l'immunité de tous les députés, de limoger le chef du gouvernement Hichem Mechichi et d'assurer lui-même la présidence de l'exécutif ainsi que du parquet.

Ses décisions ont été prononcées devant les .hauts cadres militaires et sécuritaires réunis au palais présidentiel à Carthage.

« Il ne faut pas s'attendre à une grande chute du volume des transactions, car « il y a des fondamentaux qui résistent à toute conjoncture et il y a aussi des clients, généralement plus petits, qui réagissent d'une façon normale en préférant attendre et préserver leurs liquidités », a tenu à préciser Amine Belkadhi.

« Il est encore tôt pour prévoir l'impact de ce qui se passe sur le marché boursier, mais, depuis un bon moment, le volume quotidien de la Bourse de Tunis est estimé à un million de dinars », a-t-il développé.

Pour mémoire, la Bourse de Tunis (BVMT) a été créée en 1969. En dépit de son ancienneté, son rôle dans le financement de l'économie est demeuré limité en raison de la prédominance de l'État et des banques dans le financement de l'économie. Elle compte, jusqu'à ce jour, 81 sociétés cotées.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X