Congo-Brazzaville: Vie des partis - Le CAP édifie ses militants sur la démocratie et la bonne gouvernance

Le président du congrès africain pour le progrès (CAP), Jean Itadi, a animé, le 25 juillet à Brazzaville, une conférence-débat à la faveur de laquelle il a édifié les militants et sympathisants de son parti sur l'Etat de droit et les modes d'accession au pouvoir en démocratie.

La conférence-débat a été placée sur le thème : « La démocratie, l'Etat de droit et la bonne gouvernance ». Parlant de la démocratie, Jean Itadi a fait savoir aux militants du CAP que le concept fut né en Grèce antique et signifie "Pouvoir du peuple". C'est un système politique ou une forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple. L'ancien président américain, Abraham Lincoln, leur a -t-il dit, définit la démocratie comme étant « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Le président du CAP a indiqué aux membres de son parti qu'il existe plusieurs types de démocratie mais deux sont les plus pratiquées au monde. Il s'agit de la démocratie participative qui est une forme de pouvoir dont les citoyens participent à la prise de décision politique, et de la démocratie représentative à laquelle le peuple élit ses représentants pour un mandat renouvelable ou non.

S'agissant de l'Etat de droit, l'orateur a précisé qu'il sous-entend un système politique pour lequel tous les citoyens sont égaux devant la loi.

« Dans un Etat de droit, les gouvernants et les gouvernés sont soumis chacun aux mêmes droits. C'est le contre-pied complet d'un des régimes d'exception ou arbitraire, reposant sur la force d'un homme ou celle des armes. Il se fonde plutôt sur l'existence des règles universelles et imprescriptibles dont tous les individus ont des droits fondamentaux identiques. Il est caractérisé par la séparation des pouvoirs », a indiqué Jean Itadi.

La bonne gouvernance, pilier de la démocratie

A ce propos, l'exposant a souligné que du point de vue des droits, la bonne gouvernance implique le processus par lequel les institutions publiques conduisent les affaires publiques. Elle est caractérisée par le respect des droits de l'homme, la participation effective, le pluralisme politique et social, la transparence, l'existence des institutions démocratiques et la capacité de répondre aux besoins de la population. A cela s'ajoute, entre autres, l'organisation des élections libres, justes, compétitives et transparentes, appuyées par un fichier électoral maitrisé issu d'un découpage électoral juste.

Jean Itadi a aussi montré aux membres de son parti comment superviser un vote ainsi que les procédés de calcul des résultats au sein d'un bureau de vote. Une manière pour le CAP de préparer déjà les élections législatives de l'année prochaine pour lesquelles il a annoncé sa possible participation.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X