Congo-Kinshasa: Fête de la Tabaski - La comaco vole au secours des orphelins à N'Sele

Après la prière de clôture de cette période, la communauté a remis de la viande de bœuf et de mouton à 509 familles et 1890 personnes.

La Communauté musulmane Ahmadiyya au Congo (Comaco) a rendu visite aux pensionnaires de l'orphelinat Zoe d'Or, dans la commune de la N'Sele. C'était à l'occasion de la fête de la Tabaski. Cette descente sur le terrain a permis à la délégation de la Comaco de distribuer de la viande à près de cent vingt nécessiteux.

Pour cette année, la Comaco, région Kinshasa, a célébré la fête de Tabaski dans le strict respect des gestes barrières pour limiter la propagation du coronavirus. Dans cette optique, note-t-on, les fidèles ont prié dans leurs branches respectives.

Comme à l'accoutumée, tel que le recommande la religion islamique, la communauté a distribué de la viande à la population. Au total, cinq cent neuf familles et mille huit cent quatre-vingt-dix personnes ont bénéficié de tous ces cadeaux dont l'acquisition a bénéficié de l'appui de l'ONG Humanity First. Au cours de la prière dirigée par le représentant légal de la Comaco, Khalid Mahmood, dans la mosquée située dans la commune de Barumbu, celui-ci a expliqué la philosophie du rituel de sacrifice.

Pendant la fête de Tabaski, rappelle-t-on, il est recommandé aux musulmans de partager la viande avec des pauvres et d'autres nécessiteux sans distinction de race, de couleur ou de religion. Le premier geste pour plaire à Allah, indique-t-on, consiste pour un fidèle musulman à se mettre au service de l'humanité. C'est à cette recommandation que répond l'ONG Humanity First, qui se consacre au service de l'humanité.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X