Madagascar: Accident de la circulation - L'imprudence des chauffeurs en est la principale cause

Dans le cadre des accidents de la route, les causes humaines arrivent loin devant les causes météorologiques ou techniques. La plupart du temps et selon le constat fourni par le DGSR « 90 % des accidents survenus au pays sont provoqués par l'imprudence du chauffeur », a expliqué le DG de la DGSR, le général Nicolas Tsirivelo, lors de la cérémonie d'ouverture de la formation sur la sécurité routière à Alarobia Amboniloha .

En effet, les accidents qui ont des causes purement météorologiques ou purement techniques sont donc rarissimes. Les causes humaines sont les plus fréquentes, entre autres, l'alcoolémie, l'excès de vitesse, la somnolence, l'inattention, la prise de stupéfiant. Face à la recrudescence des accidents de la route, le centre de sécurité routière a effectué une étude pour déterminer les causes des accidents. A chaque accident, la direction envoie immédiatement des agents ou des experts sur les lieux afin de faire un constat et en déterminer la cause. Suite à une enquête, il s'est avéré que seulement 10% des accidents sont le résultat de problèmes techniques.

Souvent, les chauffeurs utilisent le prétexte de la panne technique pour se défaire de leurs responsabilités dans un accident. Alors que plus de la moitié de ces chauffeurs ne respectent pas les règles pourtant très importantes dans la sécurité routière. Afin d'anticiper les mesures à prendre, la direction générale de la sécurité routière a tenu une formation pour les conducteurs des véhicules pendant deux jours à son siège. En ce début, les conducteurs au sein des FID sont les bénéficiaires de la formation.

L'objectif de cette formation est de fournir au chauffeur des connaissances sur l'entretien général du véhicule, la réparation élémentaire et la maintenance des véhicules, et surtout conscientiser les chauffeurs sur la conduite responsable. La formation va s'étendre vers différents secteurs au pays.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X