Cote d'Ivoire: Insécurité routière/Accidents de la circulation - Des privés s'invitent dans la sensibilisation

26 Juillet 2021

Il ne se passe de jour que la page officielle du groupement des sapeurs-pompiers militaires (Gspm) sur les réseaux sociaux n'annonce des accidents de la route mortelle à différents endroits du pays, mais surtout sur l'autoroute du nord.

Une situation qui impose de se demander si les usagers de la route sont les vrais destinataires des nombreuses campagnes de l'Office ivoirien de sécurité routière (Oser). Les initiatives étatiques qui englobent sensibilisations et répressions ont montré leurs limites et le phénomène s'empire.

Face à la complexité de la situation qui engage pourtant des vies humaines, des privés, des spécialistes du pneumatique Bridgestone et Cacomiaf, qui viennent de fusionner, ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

A travers une sensibilisation sur la connaissance essentielle de la pneumatique et de la mécanique automobile. Du 13 au 20 juillet à travers la campagne « Checked by Bridgestone-Cacomiaf », une trentaine de véhicules ont bénéficié gratuitement par jour de contrôles et les automobilistes instruits sur plusieurs thématiques liés aux véhicules. Il s'agit de la gestion de la suspension, de la pression des pneus, de la batterie, des bons réflexes à avoir avant de prendre la route, une fois au volant.

A travers cette campagne, l'on notera par exemple qu'un pneu ne se gonfle pas à chaud mais dans un état froid. Mieux la quantité d'air dépend du pneu pour éviter qu'il chauffe avec des risque d'explosion. Cette opération, que les initiateurs entendent multiplier, contribuera à n'en point douter à avoir moins de véhicules usagers sur les routes et réduire les risques de décès par accident.

En attendant, les sapeurs-pompiers militaires, visiblement exacerbés par l'inconscience de certains automobilistes, notamment à l'autoroute du nord, invitent les populations à la réflexion à travers ce texte publié en mi-juillet sur sa page Facebook.

« L'autoroute du Nord Abidjan-Yakro, l'un des circuits de course tristement célèbre pour ses nombreux accidents spectaculaires, où rivalisent minicars, autocars, véhicules de particuliers et motos. Malgré la présence de radars judicieusement repartis sur le tronçon, le constat reste effarant, des usagers à la recherche de sensations qu'eux seuls pourront justifier mettent non seulement leurs vies en danger mais aussi celles des autres. Certains adultes se vantent même des temps mis durant leurs voyages en essayant de battre des records, triste ! La portion PK 99 - PK 110 reste la plus accentogène selon nos statistiques. Quelles solutions préconisez-vous ? ».

Une question qui s'adresse à chacun et à tous les usagers de la route. Alors prudence !

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X