Sénégal: Affaire Immeuble Roosevelt - L'homme d'affaires et entrepreneur Yerim SOW en procès contre les fils héritiers du défunt milliardaire guinéen Sekou Souaré

L'affaire de l'acquisition d'un immeuble sis au boulevard Roosevelt commence à irradier son flot d'intrigues et de non-dits. Un véritable monstre à plusieurs têtes.

Un litige judiciaire qui oppose l'homme d'affaires sénégalais Yerim SOW aux fils héritiers du défunt milliardaire guinéen Sekou SOUARÉ. Ces derniers comptent ne pas baisser les bras et jurent la main sur le cœur de récupérer l'immeuble acquis par le patron du groupe Teyliom. Le montant de l'acquisition adjugée suite à une vente aux enchères est de 1 milliard 200 millions de francs CFA. Le produit de cette vente a été déposé dans les comptes de la CDC (Caisse des Dépôts et de Consignation).

L'affaire a finalement ébruité, suite à une longue enquête bien fouillée de nos confrères Enjeux Africains, parcourue par Confidentiel Afrique. Plusieurs personnes sont visées dans ce litige à rebondissements qui prend sa source au lendemain de la mort du milliardaire guinéen, Sekou SOUARÉ, célèbre détenteur de propriétés immobilières au nombre de 6. Le richissime homme d'affaires guinéen, vivait entre Dakar, Conakry, Abidjan et Paris.

Il s'agit principalement des héritiers de Feu Sekou Souaré, un patriarche guinéen qui a fait fortune dans le commerce de l'or et dans les transactions immobilières, Monsieur Akram Nehmé, un agent immobilier-serrurier de nationalité sénégalo-libanaise, membre de l'influente famille industrielle NEHMÉ, établie au Sénégal. Ce dernier, selon des sources judiciaires reste introuvable depuis quelques années. Serait-il à l'étranger ?

Une grosse patate chaude devant la Cour d'Appel de Thiès

Selon notre confrère Enjeux Africains, depuis le 14 juin 2021, le juge de la chambre des Procédures accélérées de la Cour d'appel de Dakar a renvoyé au 12 septembre 2021 la décision qu'il doit rendre dans le différend qui oppose les héritiers du défunt milliardaire guinéen à Yérim Sow, nouvel acquéreur de l'immeuble sous le TF N°3161/DG d'une superficie de 1090 m2 et qui a engagé une procédure d'expulsion contre eux et tous les occupants devenus désormais sans titres, ni droits. Ils ne sont pas les seuls dans cette affaire judiciaire, qui a été jalonnée et marquée par de multiples rebondissements et qui implique plusieurs acteurs.

Comment l'agent immobilier-serrurier Akram NEHMÉ est-il entré en possession de six « Titres fonciers » supports d'une créance de montant de 150.000.000 sans témoins ? A-t-il bénéficié de longs bras dans l'etablishment judiciaire sénégalais, s'interrogent les héritiers du défunt milliardaire guinéen? À l'époque, au moment des transactions, Akram NEHME s'etair attache les services d'un célèbre avocat, Me Mayacine Tounkara. C'est ce dernier qui est cité en intelligence d'action avec son client NEHME dans le dossier et s'était à l'origine de la transaction avec l'entrepreneur sénégalais Yerîm SOW pour finaliser la vente aux enchères de l'immeuble acquis par le PDG du groupe Teyliom.

Lrs regards sont braqués sur le procès dint le verdict est très attendu et qui s'ouvre demain jeudi à la Cour Appel de Thiès (ville située à 70 Km de la capitale sénégalaise, DAKAR).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X