Afrique du Nord: Déjà 100 jours de prison en Algérie pour le journaliste Rabah Karèche

communiqué de presse

Triste journée pour la liberté de l'information en Algérie ce 27 juillet 2021. Le journaliste Rabah Karèche est en prison depuis 100 jours, suite à la publication d'articles de presse. Reporters sans frontières (RSF) réitère son appel à le libérer et à abandonner toutes les charges retenues à son encontre.

Le correspondant du quotidien Liberté, Rabah Karèche est en prison depuis le 19 avril 2021, suite à la publication de trois articles à propos des manifestations à l'encontre d'un décret fixant les limites territoriales des wilayas, dans la région de Tamanrasset. La justice lui reproche la "création d'un compte électronique consacré à la diffusion d'informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société", la "diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d'attenter à l'ordre public" et le "recours à divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et l'unité nationale".

"Reporters sans frontières appelle à nouveau les autorités algériennes à libérer le journaliste Rabah Karèche qui n'a fait que son travail d'information, déclare le directeur du bureau Afrique du Nord de RSF, Souhaieb Khayati. Le journalisme est garantie par la constitution et ne doit pas être réduit au silence."

Après trois mois d'incarcération et dans l'attente d'un procès, le juge d'instruction a clôturé l'instruction et renvoyé l'affaire devant le tribunal correctionnel de Tamanrasset le 15 juillet dernier. Le procès du journaliste algérien, se tiendra le 5 août 2021. Il risque jusqu'à dix ans de prison ferme.

L'Algérie figure à la 146e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2021 établi par RSF. Le pays a perdu 27 places depuis 2015.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X