Tunisie: Hammamet / Action communale - Peut mieux faire

27 Juillet 2021

Malgré d'importants acquis, d'autres défis attendent le conseil municipal. Les relèvera-t-il ?

Trois mois après son intronisation comme étant le grand vainqueur des dernières élections, il est permis de dire que le conseil municipal de la Ville de Hammamet peut s'enorgueillir d'avoir réalisé un bilan très positif, voire flatteur. Et c'est vrai, si l'on tient compte de deux facteurs récurrents et paralysants, à savoir les récentes inondations et l'invasion du covid-19 qui ont, à eux seuls, lourdement pénalisé la mairie, particulièrement au niveau de l'avancement des projets ( infrastructure, voirie..) et de la trésorerie (chute vertigineuse des recettes assurées par les taxes municipales émanant des établissements commerciaux, industriels et hôteliers).

Or, en dépit des dégâts considérables occasionnés par ces deux catastrophes de triste mémoire, le bilan de trois ans de mandat dégage tout de même une courbe ascendante en matière de réalisations, avec, à la clé, d'importants acquis, dont notamment 1,7MD pour la consolidation du parc roulant dépendant des services de la propreté, 2MD pour l'aménagement de deux cités populaires au profit de huit mille habitants, l'installation de 1.537 nouveaux postes d'éclairage public, l'asphaltage de vingt kilomètres de chaussées, l'augmentation de 45% du volume des subventions annuelles allouées aux associations sportives, culturelles et sociales, ainsi que l'adoption de trois plans d'investissement d'un coût global de 21 MD ( dont 11,5 MD pour la seule année en cours.) Cela, outre la relance de plusieurs projets en veilleuse depuis 2010, et l'achèvement de l'élaboration du fameux plan d'aménagement urbain de la commune dont tous les Hammametois rêvaient tout au long des... 18 dernières années !

Aller de l'avant

Ce qui est plus remarquable, c'est que le conseil municipal conduit par le dynamique Moez Mrad ne semble pas vouloir s'arrêter en si bon chemin. En effet, tout en comptant booster ses recettes qui ont dépassé , pour la première fois, le seuil de 15 MD, il est question de la réalisation d'autres projets non moins audacieux et prometteurs, dont la construction d'un stade de football à Bir Bouragba et de deux nouveaux sièges pour la recette municipale et l'arrondissement municipal.

Maintenant, si tous ces efforts gigantesques méritent franchement d'être salués pour avoir fait plaisir aux habitants, il n'en demeure pas moins vrai que la mairie a encore du pain sur la planche, surtout dans le domaine de la propreté et dans les zones de l'ancienne médina, de Harboun, Beni Wael, Sidi Hammed et le tronçon Bir Bouragba-Safsaf.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X