Afrique de l'Ouest: 9e TAC - Les travaux des experts à la loupe des patrons de la diplomatie

Débutée le samedi 24 juillet 2021 à Abijan, la neuvième Conférence du Traité d'amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire s'est poursuivie hier lundi 26 juillet 2021 avec la réunion des deux ministres des Affaires étrangères, Alpha Barry et Kandia Camara Kamissoko.

A l'ordre du jour de cette réunion des chefs de la diplomatie des deux Etats : valider les dossiers préparés par les experts.

Après deux jours de travaux des experts burkinabè et ivoiriens sur les thématiques de la neuvième Conférence du Traité d'amitié et de Coopération entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire, place à la réunion conjointe des ministres des Affaires étrangères.

Co-présidée par les deux patrons de la diplomatie du Burkina Faso et de la Côte d'Ivoire, cette rencontre a pour objectif la validation du travail préparatoire des experts.

« La Côte d'Ivoire et le Burkina Faso sont liés par une communauté de destin qui engage les deux gouvernements et les deux peuples à œuvrer inlassablement au renforcement de leurs relations. Le Traité d'amitié et de coopération est un bel instrument à notre disposition pour pousser plus loin cette relation fort exemplaire et porter notre coopération à un niveau plus élevé », a indiqué, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'étranger, Alpha Barry.

Cette communauté de destin impose des défis tout aussi communs que sont, selon le ministre Barry : « la sécurité à notre frontière, l'approvisionnement à moindre coût de nos marchés, la pandémie du Covid-19 et ses conséquences socio-économiques et sur la vie commune de nos populations, comme la fermeture des frontières, ... l'approvisionnement en électricité et en hydrocarbures ».

Pour sa part, Kandi Camara Kamissoko, a souhaité que les deux parties parviennent à l'adoption des décisions et des recommandations consensuelles afin d'aboutir à des politiques appropriées.

Aussi, au regard du bilan de treize années de Traité d'amitié et de coopération, elle a conclu que « l'axe Abidjan-Ouagadougou constitue sans nul doute un modèle de coopération Sud-Sud ».

Aujourd'hui mardi 27 juillet interviendra l'ultime acte de cette neuvième conférence du Traité d'amitié et de coopération avec le conseil conjoint de gouvernement co-présidé par le Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré et son homologue ivoirien, Patrick Achi.

Les travaux porteront sur trois principaux :

- Evaluation de la mise en œuvre des décisions et recommandations du huitième TAC ;

- Examen de nouveaux dossiers ;

- Examen des accords de coopération entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso qui seront soumis à signature lors de la rencontre au sommet des deux chefs d'Etat.

Pour la présente édition du TAC, la rencontre de haut niveau entre les deux présidents a été reportée à une date ultérieure. Une première depuis l'initiative de ce Traité, signé depuis le 31 juillet 2008.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X