Sénégal: "Xeyu Ndaw Ni" - Lancement symbolique des recrutements à Louga

Louga — Cinquante jeunes du département de Louga parmi 681 enrôlés dans le cadre du programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes "Xeyu Ndaw Ni" ont signé, lundi, à Louga, des contrats de travail avec les différents services du ministère de l'Environnement et du Développement durable.

La cérémonie de signature des contrats liant les secteurs concernés aux jeunes enrôlés dans le département de Louga "marque le lancement symbolique" du programme "Xeyu Ndaw Ni" pour le compte du ministère de l'Environnement et du Développement durable, a expliqué le ministre de l'Emploi, de la Formation professionnelle, de l'Apprentissage et de l'Insertion, Dame Diop.

Le chef de l'Etat Macky Sall a validé, le 22 avril dernier lors d'un Conseil présidentiel, un Programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes doté d'une enveloppe de 450 milliards FCFA pour les années 2021, 2022 et 2023.

Il avait annoncé à cet effet le recrutement de 65.000 jeunes sur l'ensemble du territoire national, à travers plusieurs secteurs impactant directement la vie des populations en leur garantissant un revenu pouvant leur permettre de vivre décemment.

Selon M. Diop, "il s'agira pour le département de Louga d'enrôler 681 jeunes dans le cadre du recrutement massif", les 50 jeunes recrutés par le ministère de l'Environnement ne représentant "qu'un échantillon".

Ces jeunes enrôlés vont "travailler à l'accélération de la reforestation du territoire national" et contribuer à la lutte contre les phénomènes de coupes et de trafic illicite de bois.

Ils sont aussi attendus pour une "lutte plus hardie contre les feux de brousse" mais aussi pour "prévenir et combattre les pollutions et nuisances" de toutes sortes, a indiqué Dame Diop.

Au total, 101 jeunes seront recrutés dans le cadre du Fonds d'entretien routier autonome (FERA) en rapport avec les communes du département, a-t-il détaillé. "226 autres iront dans les fermes ANIDA, 198 jeunes apprentis seront bénéficiaires de formation et 140 chauffeurs seront formés", a poursuivi le ministre de l'Emploi.

Il a également fait savoir que la Délégation à l'entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (DER) va mettre à la disposition du département de Louga une enveloppe de 1,600 milliard de francs CFA dans le cadre de ses actions.

Pour la subvention des tenues, par exemple, "le programme mettra dans le département 253 millions de FCFA", a-t-il indiqué, soulignant que "l'originalité de cette initiative réside dans sa dimension territoriale".

"Tout le processus de recrutement se fait à la base notamment au niveau des départements. Le recrutement spécial est conduit par un comité de sélection sous la direction du préfet. Il s'agit d'un élan unique et généreux qui peut nous servir de repère pour entrer dans une dynamique de création d'emploi et de résolution" à la problématique du chômage", a-t-il déclaré.

Il a précisé que le même service existe dans les autres 45 départements du Sénégal, le programme "Xeyu Ndaw Ni" devant générer "plus de 412 348 emplois et aura un impact décisif sur un nombre incalculable de ménages".

Pour ce faire, il va nécessiter une enveloppe de 160 milliards de francs CFA et concerner des secteurs tels que l'éducation, l'hygiène publique, le cadre de vie, l'environnement, la santé, le sport, le tourisme et le service civique national.

Selon Dame Diop, le programme vise aussi des projets d'intérêt communautaire qui seront déroulés par l'Agence d'exécution des travaux d'intérêt public (AGTIP) et le Programme de modernisation des villes (PROMOVILLES) pour 34 milliards de FCFA.

Il a également évoqué des emplois-aidés à travers la convention Etat-employeur qui va permettre le recrutement de 2000 jeunes sénégalais dans tous les secteurs d'activité.

Il y a aussi les projets d'investissement à haute intensité de main-d'œuvre pour près de 24 milliards de FCFA. Des apprentissages qui ciblent les apprentis, les talibés et les déscolarisés, sans compter la formation de 20 000 chauffeurs et l'octroi de 20 000 bonds de formation pour les jeunes.

De même ce programme comporte-t-il un volet dédié au financement de l'entreprenariat et à l'autonomisation des femmes et des jeunes pour une enveloppe globale de 112 milliards de FCFA ainsi que la subvention des tenues scolaires pour 30 milliards de FCFA.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X