Centrafrique: Un expert de l'ONU appelle à mener une enquête impartiale sur les meurtres de Bongboto et traduire les responsables en justice

Président de la République de Centrafrique, Faustin Archange Touadéra
27 Juillet 2021

Un expert indépendant de l'ONU a appelé, mardi, les autorités de la République centrafricaine (RCA) à mener une enquête approfondie sur le meurtre de 13 personnes dont les corps ont été retrouvés par des soldats de la paix de l'ONU au nord de la capitale, Bangui, la semaine dernière.

« Je déplore vivement ces meurtres et je demande que justice soit rendue aux victimes et à leurs familles », a déclaré Yao Agbetse, l'expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en RCA.

Les 13 personnes ont été tuées le 21 juillet dans les environs du village de Bongboto, à 12 kilomètres de Bossangoa (préfecture de l'Ouham - sous-préfecture de Bossangoa) sur l'axe Bossangoa-Nana-Bakassa, à quelque 300 kilomètres au nord de la capitale centrafricaine.

La mission de maintien de la paix des Nations Unies dans le pays (MINUSCA) a envoyé une patrouille conjointe de la police des Nations Unies (UNPOL) et de sa force sur l'axe Bossangoa-Nana-Bakassa et a dépêché une mission conjointe composée d'UNPOL et de sa section des droits de l'homme pour enquêter et établir les faits.

« Je lance un appel aux autorités centrafricaines pour qu'elles fassent toute la lumière sur cet incident alarmant dans les meilleurs délais », a déclaré M.Agbetse.

L'expert a souligné que des enquêtes « impartiales et diligentes doivent être menées, les faits établis, les auteurs et tous leurs complices identifiés ».

Selon luii le gouvernement centrafricain « doit tenir sa promesse - faite dans un communiqué publié le jour même de la découverte des corps - d'ouvrir une enquête judiciaire pour identifier les auteurs de ces crimes odieux et leurs complices et les traduire en justice ».

« Les victimes et leurs familles ne méritent pas moins », a conclu M. Agbetse.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X