Sénégal: Suspension des visites familiales aux détenus, à cause de Covid-19 - L'Asred apprécie et plaide la vaccination dans les prisons

27 Juillet 2021

Du fait la troisième vague et la «hausse progressive» des contaminations à la Covid-19, l'Administration pénitentiaire a suspendu les visites familiales aux détenus, à compter d'hier, lundi 26 juillet 2021, jusqu'à nouvel ordre. L'Association pour le Soutien et la Réinsertion sociale des Détenus (ASRED) qui salue cette décision prise «pour une meilleure protection sanitaire du milieu carcéral», demande qu'elle soit accompagnée de séries de d'autres mesures dont la vaccination des agents et détenus qui le souhaitent.

A compter d'hier, lundi 26 juillet, plus de visites familiales aux détenus dans tous les établissements pénitentiaires du Sénégal. L'Administration pénitentiaire en a décidé ainsi. L'Association pour le Soutien et la Réinsertion sociale des Détenus (ASRED) qui se «félicite» de cette décision «prises à l'encontre des détenus sur les visites qui sont suspendues», en appelle à des mesures d'accompagnement comme la vaccination en milieu carcéral. «L'ASRED demande à ce que ces mesures soient accompagnées par des séries de vaccination pour les agents et les détenus qui le souhaitent», lit-on dans un communiqué. En outre, face à ces contraintes liées à la situation sanitaire et au surpeuplement des prisons accentué par les mandats de dépôt systématiques, elle milite entre autres pour l'autorisation des appels vidéo pour les détenus. «L'ASRED constate un manque d'infrastructures pour accueillir les détenus nouvellement placés sous mandat de dépôt dont le nombre ne cesse d'accroître au fil des jours du fait des mandats de dépôt systématiques. Ce qui est à l'origine du surpeuplement et des longues détentions qui sont toujours d'actualité.

L'ASRED propose dans l'immédiat : la construction de nouveaux locaux et une augmentation du budget alloué aux prisons notamment pour faire face à cette pandémie en milieu carcéral ; l'ASRED propose également les services sociaux éducatifs de permettre aux détenus de pouvoir organiser des séances d'appels vidéos pour qu'ils puissent voir leur famille particulièrement leurs enfants qui ne cessent de réclamer leurs parents car ceci va faciliter les liens entre la personne détenue et sa famille», indique le document. Le président Ibrahima Sall et Cie qui lie la hausse de la criminalité à l'échec de la réinsertion sociale, invitent le président de la République, Macky Sall, à accorder une grâce humanitaire à des prisonniers. «L'ASRED se désole de la montée en puissance de la criminalité liée à l'échec de la réinsertion sociale qui demeure le principal problème de la DAP par faute de moyens. L'ASRED remercie les détenus et leurs familles pour l'intérêt qu'ils portent à leur association et également demande à son excellence, le Président Macky Sall, de continuer à accorder sa clémence aux détenus pour des raisons humanitaires», conclut la même source.

SUSPENSION DES "VISITES FAMILIALES" AUX DÉTENUS, À COMPTER DE LUNDI

Dans un communiqué publié le vendredi 23 juillet 2021, l'Administration pénitentiaire, suite à la «hausse progressive» des contaminations au nouveau coronavirus, a annoncé avoir décidé de suspendre les visites familiales aux détenus, à compter du lundi 26 juillet 2021. «Avec la hausse progressive de la courbe épidémiologique au coronavirus, l'Administration pénitentiaire informe l'opinion publique que les visites familiales aux détenus au sein des établissements pénitentiaires sont suspendues à compter du 26 juillet 2021 jusqu'à nouvel ordre pour une meilleure protection sanitaire du milieu carcéral». Toutefois, à travers le même texte, l'Administration pénitentiaire a tenu à préciser que l'entrée des plats venant de l'extérieur reste valable les week-ends (samedi et dimanche). Non sans remercier pensionnaires et familles «pour leur parfaite collaboration dans la mise en œuvre de cette mesure».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X