Congo-Brazzaville: Musique - Les chevaliers d'or se lancent dans l'arène

Avec Saint-Valentin, Exceptionnelle et Mokolo nayo, trois titres inédits sortis cette année, entre février et juillet, la plateforme artistique et culturelle que coordonne le chanteur José Hendrix Ndelo a mis en avant plusieurs talents en plus des musiciens et chanteurs qui l'accompagnent.

Tous les trois nouveaux morceaux sont des chansons abordant trois thèmes distincts et sortis à des occasions particulières. Tout a commencé avec la sortie de Saint-Valentin, le 14 février. Comme on le devine par le titre, c'est une célébration de l'amour chantée par Les chevaliers d'or (LCD) qui ont du reste tout orchestré du tout au tout. Outre les musiciens, la réalisation de la vidéo a été assurée par les cinéastes membres de la plateforme autant que le sont les mannequins jouant les personnages. Quitte à rendre hommage à la femme jugée Exceptionnelle, le 8 mars a été célébré autour de ce morceau qui, espère-t-on, devrait faire date. De célébration en célébration, les LCD ont enregistré Mokolo na yo. L'audio de cette chanson d'anniversaire est disponible depuis le 23 juillet, à peine quelques jours, sur YouTube. Une proposition personnalisée pour les amoureux mais pas que. L'air est censé accompagner aussi les vœux des proches, amis et parents lors des célébrations d'anniversaires à travers le monde. Des mélomanes affirment l'avoir déjà adopté le préférant aux traditionnels chants déjà existants.

Initiateur de la plateforme LCD dans l'optique de « promouvoir les talents artistiques et culturels des Congolais et particulièrement des Kinois », José Hendrix joue à l'homme-orchestre. Le chanteur ne se contente pas de mettre son savoir-faire au service de son art de prédilection, la musique. Il travaille désormais en parallèle comme manager et producteur de sa belle équipe composée d'une fourchette impressionnante d'artistes d'univers divers. L'environnement du jeune musicien l'a tout naturellement inspiré à les fédérer. « Un tas d'artistes talentueux dans tous les domaines gravitent autour de ma personne. Il s'agit d'écrivains, mannequins, instrumentistes, humoristes, sportifs, etc. Ainsi, j'ai pensé que nous pourrions unir nos efforts et réaliser des projets communs pour le bien de tous », a-t-il expliqué au Courrier de Kinshasa.

À tout seigneur, tout honneur, savoir qu'étant auteur et compositeur, le choix du musicien s'explique. Il a lancé la machine en musique certes, mais il a donné aussi l'occasion à d'autres talents de s'exprimer. À l'instar du premier titre, dans les deux suivants, Exceptionnelle et Mokolo na yo, Les chevaliers d'or mis sous les projecteurs ne sont pas que musiciens. Le projet musical est juste la première vitrine mise en avant en ce moment mais José Hendrix ne compte pas s'y appuyer indéfiniment. La synergie que cela a occasionné l'a porté à planifier déjà un plus authentique. Dès lors, il a dit avoir choisi de « travailler sur le meilleur projet qui va impliquer tout le monde ».

Le leitmotiv qui anime le chanteur est la prise en charge personnelle dans un pays où la culture n'a pas la considération qu'elle mérite. Question de prendre les devants et ne pas rester à la traîne au motif que les pouvoirs publics ne sont pas préoccupés par le sujet, il aligne ses troupes, ces fameux chevaliers d'or. Le combat en vaut bien la chandelle, pense-t-il. « Je crois fermement en la puissance de l'art et de la culture de sorte que je me considère de plus en plus comme un homme de culture depuis un moment. Parmi les richesses qui pourraient nous attirer beaucoup de bénédictions au Congo, nous amener à devenir le pays le plus fort du monde », a soutenu le porte-étendard des LCD.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X