Algérie: JO-2020 (3e j) - La boxe algérienne continue son chemin, l'escrime quitte la scène

Alger — La qualification du boxeur Younes Nemouchi lundi à Tokyo, aux huitièmes de finale des Jeux olympiques 2020, et l'élimination des escrimeurs, sont les faits marquants de la participation algérienne lors de la 3e journée des compétitions.

En battant l'Ougandais Ssemujju Kavuma David (5-0), lundi à la salle Kokugican Arena, Nemouchi (75 kg) rejoint, au stade des huitièmes de finale, ses coéquipiers Abdelhafid Benchabla (91 kg) et Mohamed Houmri (81 kg), qualifiés précédemment.

Nemouchi (27 ans) sera opposé, jeudi, au Philippin Marcial Eumir, exempt du premier tour. Benchabla, lui, boxera mardi contre le Russe Muslim Adzhimagomedov, alors que Houmri (28 ans) défiera mercredi le Cubain Lopez Arlen, champion du monde 2015 à Doha et olympique 2016 à Rio.

En escrime, la mission est terminée pour les représentants algériens avec l'élimination de Kaouthar Mohamed-Belkebir (sabre féminin) et Salim Heroui (fleuret masculin) au tableau de 64 des épreuves.

Mohamed-Belkebir a été battue par la Chinoise Yang Hengyu 15 touches à 1, alors que chez les messieurs, Heroui a perdu son duel face au Russe Mylnikov Vladislav 15 à 6.

Lire aussi: JO-2020: le boxeur Nemouchi passe en 8es de finale

L'élimination des deux Algériens s'ajoute à celles de la jeune Meriem Mebarki (18 ans) qui a été battue au fleuret féminin par la Hongroise Pasztor Flora 15 à 8 et Akram Bounabi, battu samedi dès le premier tour des épreuves de sabre individuel masculin par le Japonais Streets Kaito 15 à 9.

Les épreuves de planche à voile (RSX) se poursuivront jusqu'au 31 juillet. Douze courses sont prévues dans cette spécialité. Les véliplanchistes Amina Berrichi et Hamza Bouras sont les deux seuls Algériens qualifiés aux JO de Tokyo dans cette épreuve.

La journée de lundi a été marquée, par ailleurs, par l'annonce du forfait du triple médaillé olympique algérien, Taoufik Makhloufi, qui a renoncé à se déplacer au Japon "à cause d'une blessure contractée au genou".

"J'ai longtemps essayé de repousser l'échéance pour prendre une décision finale. Malheureusement, je ne pourrai pas embarquer avec mes compatriotes qualifiés, à qui je souhaite la réussite, vers le Japon ce 26 juillet 2021. Je me trouve contraint d'écouter mon corps et ce genou récalcitrant qui a longtemps perturbé ma préparation, tout comme la Covid-19 que j'ai contractée l'année passée", a justifié Makhloufi dans un communiqué transmis à l'APS.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X