Angola: Le Président angolais rend hommage au père de la Turquie moderne

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a rendu hommage ce mardi matin, à Ankara (Turquie), à Kamel Atatürk, considéré comme "père de la Turquie moderne", avec le dépôt d'une gerbe au mausolée en son honneur.

Il s'agissait de la première activité dans le cadre de sa visite d'Etat en Turquie, où il se trouve depuis lundi, afin de discuter, avec les autorités locales, des stratégies de renforcement de la coopération bilatérale.

Atatürk, appelé Mustafa Kemal Pascha jusqu'en 1934, est vénéré comme le créateur de la Turquie moderne ("Ataturk" signifie, en turc, "père de la Turquie").

Il a commencé sa carrière politique en 1905, en fondant une organisation militaire secrète, embryon du Mouvement des Jeunes Turcs, dont il a pris la direction en 1908.

Il est devenu Président de la République turque en 1923 et a procédé à d'importantes réformes (système judiciaire inspiré de ceux des pays européens, monogamie, alphabet latin, vêtements occidentaux et restrictions religieuses), ainsi que la mise en place d'un État unitaire.

Cependant, ce mardi, dans le cadre de la visite, le chef de l'État angolais va s'entretenir avec le Président de la Turquie et assistera à l'ouverture des pourparlers officiels entre les délégations des deux pays et à la signature de plusieurs accords.

Plus précisément, il est prévu que des accords soient signés dans les secteurs du commerce, de l'économie et des ressources minérales, ainsi que diplomatique.

De même, la signature d'un accord dans le domaine des transports est prévue, visant notamment l'ouverture d'un vol de Turkys Airlines vers Luanda.

Les autorités turques ont l'intention d'ouvrir la liaison Luanda/Ankara, avec des vols hebdomadaires réguliers entre les deux capitales.

Le programme officiel comprend, pour ce mardi, une conférence de presse des deux présidents, à l'issue des pourparlers, ainsi qu'un dîner officiel offert par l'homme d'Etat turc.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X