Congo-Kinshasa: Lutte contre la Covid-19/Kinshasa - Le relâchement des gestes barrières risque de conduire à la quatrième vague

Les gestes barrières édictés par les autorités sanitaires de la République Démocratique du Congo pour se protéger contre la troisième vague du Coronavirus et d'éviter la propagation de cette pandémie ne sont pas totalement respectés par une importante frange de la population kinoise.

C'est un constat fait par le Journal La Prospérité, après une descente dans quelques carrefours de la capitale de Kinshasa.

"Le constat est totalement amer !". Sur la place Magasin Kintambo, plusieurs personnes trouvées à cet endroit, l'un des plus populaires de la Capitale RD Congolaise, ne portent pas des masques, ne respectent même pas la distanciation sociale. La place Victoire, c'est presque le même cas. Les populations s'entachent comme si la maladie n'existait pas. A Tshangu, plus précisément au marché de La Liberté ainsi qu'à Pascal, les mesures barrières sont bafouées.

Un constat général est que le port de masque reste facultatif chez les kinois. La présence systématique des dispositifs de lavage des mains que l'on a observé depuis un certain temps a presque disparu. «Moi, je ne porte pas le masque parce que je suis une personne qui soufre de la pneumonie, voilà pourquoi je ne porte pas le masque mais j'utilise le gèle désinfectant», a expliqué Fiston Kalambayi trouvé sur ce lieu de négoce.

Le non-respect des gestes sanitaires liés à la Covid-19 n'est donc pas sans conséquence, mais cela entraîne la propagation du covid-19 sur toute l'étendue du territoire national, surtout pour les établissements publics de l'Etat. Les agents de l'ordre sont censés faire respecter ces gestes malgré le relâchement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X