Seychelles: Les Seychelles et les États-Unis signent un accord pour lutter contre les activités illicites dans les eaux seychelloises

La marine américaine et les garde-côtes des Seychelles travailleront ensemble pour protéger les eaux territoriales de la nation insulaire dans le cadre d'un accord bilatéral nouvellement signé.

L'accord bilatéral sur la lutte contre les opérations illicites d'activités maritimes transnationales a été signé mardi par le ministre des Affaires intérieures des Seychelles, Roy Fonseka, et le chef de mission adjoint par intérim de l'ambassade des États-Unis basée à Maurice, Thomas Kohr.

En vertu de l'accord, les Seychelles fourniront toutes les ressources dont elles disposent, tandis que les États-Unis apporteront des actifs, notamment des navires et des avions de surveillance, ainsi que des équipements et du personnel pour renforcer la police dans la région.

« Pleinement conscients de la nature complexe des Seychelles dans la détection, la dissuasion et la suppression des activités illégales en mer, en raison de notre immense espace maritime, il n'est pas surprenant que nous nous réunissions ici pour signer cet accord », a déclaré M. Fonseka lors de la cérémonie de signature.

M. Fonseka a ajouté que l'accord bilatéral aidera également à coordonner et à intensifier les efforts pour créer une zone maritime plus sûre.

« Cet accord incarne non seulement notre reconnaissance, mais il servira à guider nos futurs échanges et opérations pour lutter contre les opérations maritimes illicites », a déclaré le ministre.

En plus d'aider à protéger la zone économique exclusive des Seychelles de 1,4 million de kilomètres carrés, l'accord permettra également une coopération étroite dans laquelle « Les officiers de la marine américaine pourront travailler sur les navires des Seychelles et également les officiers seychellois pourront travailler sur les navires américaines », a ajouté M. Fonseka.

Cet accord est le premier du genre entre les deux pays et le premier entre les États-Unis et un pays d'Afrique de l'Est.

De son côté, le chef de mission adjoint par intérim de l'ambassade des États-Unis à Maurice, Thomas Kohr, a déclaré que « la gouvernance maritime, qui comprend la protection des pêches, la préservation des écosystèmes et la prévention de la criminalité en mer, est une responsabilité partagée. Ensemble, les Seychelles et les États-Unis renforceront le réseau mondial de partenaires partageant les mêmes idées pour lutter contre ces menaces illicites. »

Les négociations ont duré environ deux ans et de l'accord a été ratifié par l'Assemblée nationale en mai de cette année.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X