Afrique: JO de Tokyo 2020 - Les mesures draconiennes dans le quotidien des athlètes

27 Juillet 2021

Entre les mesures sécuritaires et la prestation sur les aires de jeu, les athlètes participant à ces 32èmes Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont vraiment de quoi s'occuper dans la capitale nippone. Mais cela n'altère en rien leur envie de se surpasser pour la recherche du précieux sésame.

Le Japon est entré de plain-pied dans les Jeux, mais avec des mesures sécuritaires strictes et rigoureuses. Un tour au Village olympique et on se rend compte des dispositions draconiennes en vigueur sur le site. On est loin donc de l'ambiance festive qui planait sur des endroits pareils lors des Jeux précédents. C'est dire que les Jo de Tokyo 2020 se trouvent à l'ombre d'une pandémie qui défie toujours les participants.

Le défi est de taille, car il faudra veiller sur les milliers de personnes (athlètes, techniciens et officiels) qui se côtoient quotidiennement au gré des rencontres, mais aussi des compétitions. Un officiel sénégalais joint au téléphone hier nous fait même savoir la difficulté qu'il y a à suivre le rythme. «C'est un peu difficile avec la Covid-19, car tous les jours, nous devons faire des tests avant d'aller dans les lieux de compétition. Ce sont des mesures sanitaires très strictes que nous devons respecter et les sportifs n'ont le droit de se rendre qu'aux sites d'entrainement et de compétition. Le Village est donc le seul lieu où ils peuvent manger et déguster la célèbre cuisine japonaise», a-t-il dit sous le couvert de l'anonymat.

Cependant, l'intendance sera à l'échelle olympique,car le Village, d'une capacité de 18.000 personnes, servira jusqu'à 48.000 repas quotidiens dans ses cafétérias parfois ouvertes jour et nuit dont la plus grande propose 3.000 places sur deux étages. Mais l'ombre de la pandémie planera sur les réfectoires, avec un nombre de places réduit et des sportifs invités à ne pas s'attarder à table. On mange vite fait et on débarrasse le plancher pour rejoindre les chambres en attendant le jour ou l'heure de la compétition à laquelle on doit participer.

-----------------------------------------------------------------------------

Les Sénégalais au repos hier et aujourd'hui

Après les éliminations de quatre des neuf athlètes sénégalais, et les journées de repos d'hier et d'aujourd'hui, nos représentants sur la scène olympique vont reprendre le collier demain avec la nageuse JeanneBoutbien au 100m nage libre. Elle se produira au centre aquatique de Tokyo à partir de 19h locales lors de la 2e série et dans le couloir 6. Hier,Chiara Costa (skeet-woman) pour sa dernière épreuve n'a pas pu faire mieux que la veille. Classée 25e lors de la première journée de dimanche, elle a raté hier plusieurs fois la cible au vol ; et après cinq tours, elle a cumulé 108 points. Insuffisant puisqu'elle a terminé à la dernière place du classement d'un groupe de 26 concurrentes dont 6 seulement pouvaient disputer la finale.

Quant à Jean Pierre Bourhis, l'un des habitués de ces Jeux avec le lutteur AdamaDiatta, il a vécu amèrement son élimination. Car malgré une blessure qu'il trainait il y a quelques semaines, il a tenu à compétir. «Mon intention était de terminer parmi les 15 meilleurs lors de la course de qualification pour les ½ finales», a-t-il dit après la course au slalom. Malheureusement pour lui, il terminera 17e avec à la clé une élimination. «Mon corps n'a pas répondu, car j'ai contracté une blessure durant les dernières semaines ; j'ai essayé de bien finir, mais j'avais atteint mes limites. C'est dommage», a dit amer le canoéiste sénégalais. Maintenant,il appartiendra aux autres à relever le défi de la participation pour le reste de la compétition.

À commencer par Jeanne Boutbien qui va entrer en piscine demain avant d'être suivie par son compère Steven Aimable jeudi 29 juillet dans l'épreuve du 100m papillon. À noter que le judoka Mbagnick Ndiaye montera sur le tapis vendredi dans la catégorie des +100kg ; l'athlète Louis François Mendy (110m/haies) sera quant à lui en piste le 3 août avant que le lutteur AdamaDiatta ne clôture le 6 août.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X