Mali: Un chronogramme et le respect des échéances électorales, «pour une transition réussie»

Une vingtaine de partis ont appelé hier, mardi 27 juillet, à une transition réussie. Dans une déclaration rendue publique, ils se disent prêts à accompagner les autorités pour éviter des écueils pendant cette transition. Ce groupement, dans lequel on retrouve des formations de l'ex-majorité et de l'ex-opposition, exige notamment le respect de la date fixée pour la tenue des élections et la publication d'un chronogramme détaillé des tâches devant conduire aux élections.

Parmi les signataires de la déclaration, on retrouve des poids lourds de la classe politique malienne comme l'Alliance pour la démocratie au Mali (l'Adéma), des formations ou mouvements d'anciens Premiers ministres, des regroupements politique et des associations.

Tous veulent une transition politique réussie. Et pour y parvenir, ils exigent le respect de la période de la transition, pas un jour de plus, comme Moussa Mara, ancien Premier ministre et porte-parole de la coalition. « Nous affirmons sans ambiguïté notre attachement au respect scrupuleux de la période de la transition et donc de la date retenue pour les prochaines élections générales, présidentielles et législatives, à savoir le 27 février 2022. Nous demandons aux autorités de la transition de confirmer leur engagement à respecter ces échéances ».

Poussant un peu la pression, les signataires de la déclaration demandent aux autorités maliennes de rendre public un chronogramme des tâches à accomplir devant conduire jusqu'au jour des élections.

Cette sortie d'une importante frange de la classe politique malienne intervient au moment le respect ou non de la période de la transition devient de plus en plus un débat inévitable.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X