Congo-Brazzaville: Paix et sécurité. Les Libyens disposés à consolider le processus de réconciliation

Au terme d'une visite officielle de quarante-huit heures à Brazzaville, le président du Conseil présidentiel de Libye, Mohamed El-Menfi, a dégagé les priorités de l'action que doit mener l'institution qu'il dirige en vue de la tenue dans les meilleures conditions des élections générales dans son pays.

Arrivé le 26 juillet dans la capitale congolaise, le dirigeant libyen a eu des entretiens avec le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, qui préside le Comité de haut niveau de l'Union africaine sur la crise libyenne. S'exprimant aux côtés de ce dernier avant son retour, Mohamed El-Menfi a tout d'abord remercié son hôte pour l'accueil qui lui a été réservé et pour sa sollicitude de tous les instants à l'égard de la Libye et de son peuple.

Dans la perspective de sortie de crise, le président du Conseil présidentiel de Libye croit au rôle que doit jouer l'Afrique à travers son comité de haut niveau. Alors que les élections générales sont envisagées pour le 24 décembre prochain, Mohamed El-Menfi a indiqué travailler à la réunification de toutes les institutions de son pays, y compris les forces armées.

Il a aussi abordé la question du départ des forces étrangères de Libye, comme l'a recommandé la communauté internationale à l'issue de la deuxième conférence sur la crise dans ce pays, tenue les 23 et 24 juin dernier, à Berlin, en Allemagne. Une fois la stabilité intérieure retrouvée, a t-t-il indiqué, le processus conduisant aux élections, et pour lequel les autorités libyennes sollicitent l'accompagnement de l'Afrique et d'autres partenaires pourrait s'enclencher plus facilement.

Le communiqué conjoint rendu public, le 27 juillet, en rapport avec le séjour du président du Conseil présidentiel de Libye annonce l'envoi dans les prochains jours par le Congo d'une mission gouvernementale d'information et la convocation, à une date qui reste à convenir entre les parties concernées, d'une réunion du Comité de haut niveau de l'Union africaine.

Décidées à prendre la place qu'il leur revient au sein de l'organisation panafricaine, les autorités libyennes attendent de cette dernière un appui significatif à leur cause.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X