Afrique: L'Angola veut de la transparence dans le recrutement du personnel de l'UA

Addis — Abeba - Le Représentant permanent de l'Angola auprès de l'Union africaine, Francisco da Cruz, a défendu lundi une définition claire des méthodes de recrutement et d'évaluation du personnel de l'organisation, afin de garantir la transparence et la fiabilité du processus.

L'ambassadeur d'Angola, qui a pris la parole lors d'une session virtuelle du Comité des représentants permanents (Corep), a souligné que le processus de recrutement ne devrait pas générer de doutes et de méfiance.

« L'efficacité de l'organisation dépendra des qualités des personnes choisies pour tous les postes au sein de l'Union africaine (UA), à savoir ceux de leadership », a-t-il préconisé.

Par conséquent, a-t-il déclaré, il est important que le processus de recrutement en cours sélectionne des personnes qualifiées pour les postes vacants et contribue à créer une nouvelle culture de travail basée sur la performance et la responsabilité.

Au cours de l'événement, la vice-présidente de la Commission de l'UA, Monique Nsanzabaganwa, s'est penchée sur « le système de recrutement basé sur le mérite et le processus de recrutement en cours pour les postes de direction à la Commission de l'Union africaine ».

Pour Francisco da Cruz, la réforme institutionnelle en cours au sein de l'UA est fondamentale pour que l'organisation continentale réussisse à atteindre les objectifs de l'Agenda 2063, qui a pour objectif principal de développer la croissance économique du continent.

Il garantit le plein soutien de l'Angola à l'élaboration d'un nouveau système de recrutement de réputation internationale, afin de promouvoir la méritocratie, la transparence et la confiance entre les États membres.

Lors de la 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, tenue en février de cette année, les chefs des diplomates africains ont approuvé un nouveau système de quotas.

Avec cette décision, l'Angola (l'un des six plus gros contributeurs au budget statutaire de l'UA), a désormais droit à 74 postes contre les 39 précédents dans les différentes structures de l'organisation continentale.

Les représentants permanents auprès de l'UA sont réunis en visioconférence depuis lundi (26) afin de préparer la 42e session ordinaire (27 septembre au 1er octobre), qui précédera la 39e session du Conseil exécutif (13-14 octobre) et la 3e Réunion de coordination semestrielle (16 octobre).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X