Madagascar: Baccalauréat - Un candidat meurt durant les épreuves physiques

Une perte en vie humaine a été déplorée suite aux épreuves physiques du baccalauréat, à Mananara Nord, lundi.

Le corps pédagogique en deuil à Mananara Nord. Un brillant étudiant du lycée de la ville, ayant opté pour la série scientifique, a perdu la vie suite à un malaise lors des épreuves physiques et sportives (EPS) du baccalauréat, lundi, au stade municipal.

Il était âgé de 19 ans. Il a été déclaré apte à participer aux épreuves physiques après visite médicale. C'est ce qui est écrit dans sa convocation.

L'accident qui lui a coûté la vie s'est produit à la fin de l'endurance sur mille mètres, vers 16 heures. Des camarades l'ont aidé et soutenu dès qu'il a franchi la ligne d'arrivée. Ils l'ont amené en marchant tranquillement pour prendre un peu d'air. En moins d'une minute, il s'est soudainement affalé à terre, selon divers témoignages.

Le jeune homme a perdu connaissance. Le médecin a rapidement pris sa tension avant d'ordonner son évacuation immédiate vers l'hôpital.

Il a été placé sous soins intensifs au service de réanimation. Il s'est affaibli, son cœur battait lentement et sa respiration a été retenue avec de l'oxygène, a expliqué une source parmi l'équipe médicale. Son pronostic vital était engagé.

Arrêt cardiaque

Malgré les efforts déployés pour tenter de sauver sa vie, il a rendu l'âme à 23 heures sur son lit d'hôpital. La nouvelle de son décès dû à un arrêt cardiorespiratoire a atterré sa famille, camarades de classe et tout le corps pédagogique.

Le défunt a été transporté dans la commune d'Antananivo pour être inhumé.

La police nationale est saisie de l'enquête. Il y a deux semaines, un lycéen a également trouvé la mort à cause d'un malaise qu'il a eu pendant l'épreuve d'endurance, à Moramanga.

« Certes, il existe une visite médicale pour savoir si l'étudiant est apte ou pas, mais cela ne suffit vraiment pas pour connaître tous les problèmes pathologiques de chacun, surtout en cette période de pandémie et de toutes sortes de maladies qui apparaissent. Les candidats doivent toujours se préparer physiquement et mentalement », explique un professeur de gym dans un lycée de la capitale.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X