Cameroun: Logements Mbanga-Bakoko - 99 nouveaux acquéreurs reçoivent leurs cléss

La quatrième vague d'acheteurs servie ce 27 juillet par le ministre de l'Habitat et du Développement urbain.

Joie et soulagement sur les visages des 99 nouveaux acquéreurs de logements sociaux de Mbanga-Bakoko (Douala III) hier, lors de la cérémonie de remise des clefs. Evénement présidé par le ministre de l'Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès. Cette quatrième phase de remise des clefs porte le nombre total d'acquéreurs à 234.

Pour les nouveaux propriétaires, il s'agit l'aboutissement d'un long processus. « J'éprouve un sentiment de satisfaction et même de délivrance. Aujourd'hui je suis propriétaire et fier de l'être. Je remercie le chef de l'Etat, la ministre Ketcha Courtès, qui ont tout mis en œuvre pour accélérer ce processus », se réjouit Marcel Bilebel, propriétaire. Dans la même veine, Jérôme Blaise Wandji, acquéreur, apprécie l'initiative du chef de l'Etat de doter les citoyens de logements décents. « Mon appartement est très bien. Il répond à toutes mes attentes », souligne-t-il, en souhaitant que les modalités soient encore plus souples pour une meilleure accessibilité aux Camerounais à faibles revenus.

S'adressant aux nouveaux acquéreurs, le Minhdu leur a demandé d'être des porteurs de bonnes nouvelles en rassurant ceux qui attendent encore leurs clefs. « Beaucoup n'y croyaient pas. Dites-leur que la promesse du chef de l'Etat est une promesse tenue », a déclaré la ministre.

Le Minhdu et le directeur général adjoint de la Sic ont a saisi l'occasion pour dénoncer les actes de vandalisme subis par les logements de Mbanga-Bakoko. Par ailleurs, la non-disponibilité des titres fonciers au nom des promoteurs immobiliers (qui pourraient faire des morcellements au profit des acquéreurs) a été relevée comme un des goulots d'étranglement du processus d'acquisition des logements sociaux.

Des problèmes que le Minhdu s'engage à résoudre. « La copropriété étant un concept nouveau dans notre pays, son implantation a pris du temps. Nous sommes en train de travailler avec le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières pour que les choses deviennent réalité chez nous. De telle sorte que dans un bâtiment chacun ait son titre foncier.

Nous allons y arriver », a promis le Minhdu. Un don de matériel d'hygiène a été remis par le Minhdu au comité de développement Sic-Mbanga-Bakoko (Codesimbab) composé des habitants de la cité. Le comité a également reçu du matériel informatique, des équipements sportifs, des chaises, du matériel de sonorisation. La prochaine phase de remise des clefs est prévue en août, pour une soixantaine de nouveaux acquéreurs.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X