Sénégal: Bonne gouvernance dans les affaires publiques - Etat et société civile «actent» la transparence

28 Juillet 2021

Un atelier de validation technique du Plan d'Action national du Sénégal dans le cadre du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), s'est déroulé hier, mardi 27 juillet 2021, dans un hôtel de la place. L'objectif de la rencontre est de procéder à la validation des engagements contenus dans le Plan d'Action qui s'articule autour de trois (3) axes.

Dans le cadre du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), la Direction de la Promotion de la Bonne Gouvernance a organisé hier, mardi 27 juillet 2021, dans un hôtel de la place, un atelier de validation technique du Plan d'Action national du Sénégal. Les engagements contenus dans le Plan d'Action sont déclinés autour de trois (3) axes, a renseigné Babacar Ba, le directeur du Cabinet du Secrétaire d'Etat chargé de la Promotion de la Bonne Gouvernance et des Droits humains.

Venu représenter le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, il a relevé que la validation technique concerne le Plan d'Action dans son intégralité et qu'il s'articule autour de «douze (12) engagements qui sont distribués en trois (3) axes», a annoncé le sieur Ba. Toujours à en croire Babacar Ba, le 1er axe traite de l'amélioration de la participation citoyenne et de l'accès facile à l'information. Le 2e axe a trait à l'amélioration des services rendus aux usagers des services publics. Et enfin le 3e axe, quant à lui, traite du renforcement de la participation citoyenne dans l'élaboration, le suivi et la mise en œuvre des politiques publiques.

Pour Bulakali Alfred Nkuru, cet atelier a un grand intérêt car «la transparence dans la gouvernance de l'action publique concourt à l'amélioration de la qualité de services que l'Etat rend à ses citoyens» a déclaré le représentant de la société civile. Le PGO est une initiative internationale qui regroupe 78 pays répartis dans les différents continents dont 15 pays africains qui y participent. L'initiative vise à promouvoir la transparence dans l'action publique de façon générale, à rendre le gouvernement beaucoup plus ouvert, plus réactif vis-à-vis des citoyens. L'adhésion du Sénégal à cette initiative s'inscrit dans la dynamique impulsée depuis la Constitution de 2001 et confortée par celle de la révision de 2016, en instituant le principe de bonne gouvernance comme modalité de gestion des affaires publiques.

Après cette adhésion, il s'est agit d'élaborer un Plan d'Action qui vise à renforcer la transparence de l'action publique au Sénégal. L'un des principes du PGO est la participation citoyenne qui est garantie par celle de la société civile au sein du Comité nationale paritaire qui est composé d'un nombre égale de représentant de l'administration et de la société civile.

Bref, le PGO est une plateforme internationale qui encourage les pays membres à réformer leur gouvernement pour promouvoir la transparence. Cette initiative vise un engagement et une action dans quatre domaines : l'accroissement de la disponibilité des informations ; l'encouragement de la participation citoyenne ; l'instauration de normes d'intégrité professionnelle exemplaires dans l'ensemble des administrations ; l'amélioration de l'accès aux nouvelles technologies pour la promotion de la transparence et la responsabilité, informe-t-on.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X