Maroc: Guelmim-Oued Noun - Des projets prometteurs dans les secteurs de l'enseignement et de la formation

Guelmim — D'importants projets dans les secteurs de l'enseignement et de la formation ont vu le jour ces derniers temps à Guelmim-Oued Noun, avec un impact très fort sur la dynamique de développement global que connait la région dans tous les domaines, à l'image des autres provinces du Sud du Royaume.

Ce processus de renforcement des structures éducatives et universitaires est motivé par l'importance de la formation et l'apprentissage scientifique pour le développement et social de la région et l'avenir des générations montantes.

La fin de l'année 2020 a été ainsi marquée par la signature de cinq conventions de partenariat, d'un montant d'environ 298 millions de dirhams.

La première convention vise à créer la Faculté des sciences économiques et à transformer l'actuelle Ecole supérieure de technologie en École nationale des sciences appliquées, pour un budget de 80 millions de dirhams.

Au vu du rôle du commerce en tant que locomotive de développement de la région après les ports de Tan-Tan et Sidi Ifni, un accord a été signé lors du dernier conseil d'administration de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation de Guelmim-Oued Noun pour la création d'une l'Ecole nationale de commerce et de gestion à Guelmim, pour un investissement de 60 millions de dirhams.

Dans l'objectif de réaliser une équité spatiale et territoriale dans la région, une Ecole nationale des sciences appliquées sera ainsi créée à Sidi Ifni, pour un enveloppe de 75 millions de dirhams, et une faculté pluridisciplinaire verra le jour dans la province d'Assa-Zag, avec un budget estimé à 81 millions de dirhams.

Lors de sa dernière session ordinaire du mois de juillet 2021, le conseil de la région Guelmim-Oued Noun a également approuvé une convention de partenariat relative au financement de l'Institut spécialisé de technologie appliquée de Tan-Tan, pour 60 millions de dirhams.

L'achèvement de cette structure universitaire contribuera à la formation, à la valorisation et au développement de l'élément humain, en tant que levier essentiel du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

La création de cet institut participera également à la formation des ressources humaines et à l'accompagnement des entreprises pour accompagner le développement économique et social régional et local.

Dans le même contexte, et compte tenu de l'importance des ports de Sidi Ifni et de Tan-Tan dans l'économie de la région, un accord a été signé l'an dernier pour créer un Institut supérieur des métiers de la mer et du désert dans la ville d'El Ouatia, pour un investissement de l'ordre de 12 millions de dirhams.

L'institut contribuera à la revitalisation de l'économie locale, au développement des ressources humaines, à la valorisation des potentialités historiques, culturelles et naturelles de la région et à l'encouragement de la recherche scientifique dans les métiers liés à l'océan.

Et en vue d'assurer une formation de qualité qui permet aux jeunes d'intégrer le marché du travail, une convention de partenariat a été signée entre l'Office de la formation professionnelle et la promotion du travail, la wilaya de la région Guelmim-Oued Noun et le Conseil de la région, pour la création d'une Cité des métiers et des compétences, pour un investissement de 125 millions de dirhams.

Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route pour le développement du secteur de la formation professionnelle, comprend quatre pôles : l'agriculture, le numérique, la pêche et le secteur du BTP.

Grâce à ces structures, en particulier la Cité des métiers et des compétences, qui offrira des formations dans les métiers liés aux produits du terroir, la pêche maritime, l'économie sociale et solidaire, la logistique, le marketing, la gestion et l'animation touristique, notamment rurale et tourisme côtier, les jeunes pourront créer leurs propres entreprise et dynamiser l'économie locale, créant ainsi des opportunités d'emploi pour suivre le rythme des grands projets de développement dans la région.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X