Sénégal: Bras de fer au ministère de l'agriculture et de l'équipement rural - Vers une décrispation de la tension

28 Juillet 2021

Va-ton vers une décrispation de la tension entre le chef du département du ministère de l'Agriculture et de l'équipement rural (Maer), Moussa Baldé et les cinq membres du Syndicat national des techniciens et travailleurs de l'agriculture du Sénégal (Synttas) ? A tout cas, tout porte à le croire si l'on se fie à la sortie du secrétaire général du ministère Pape Malick Ndao sur les ondes de la Rfm.

«Les négociations ont abouti à quelque chose de très important, à savoir l'engagement des plus hautes autorités donnant le quitus aux ministres de l'Agriculture et de l'Equipement rural Moussa Baldé et des finances Abdoulaye Daouda Diallo pour trouver des fonds dédiés aux indemnités de prises en charge agricoles à partir du budget propre du département de l'Agriculture aux fins d'améliorer le paiement salarial des agents du ministère », a salué Pape Malick Ndao, le non moins président du comité de promotion et de dialogue social.

Il rappelle que le ministre avait reçu le Synttas vendredi dernier. Et à cette rencontre, « il (ministre) leur a fait savoir qu'il est disposé à les recevoir dès son retour de voyage et après avoir également échangé avec mes collaborateurs (directeurs) ». Donc, « ce sera vers le 15 du mois prochain que j'entends voir recevoir avant de prendre une quelconque autre décision relative aux affectations ». Mr Ndao a magnifié la médiation des hommes de bonnes volontés qui n'ont aménagé aucun effort pour la décrispation de la situation.

Pour rappel, les cinq membres du Syndicat national des techniciens et travailleurs de l'agriculture du Sénégal (Synttas) avaient décidé de reprendre lundi dernier leur grève de la faim qu'ils avaient suspendue dans l'attente d'une rencontre avec le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural. Le ministre n'appréciant pas leur approche avait affecté tous les cinq membres du Synttas.

Une manière pour lui de contrer un mouvement qui menaçait le fonctionnement normal du Maer. « Avant tout dialogue, il faut ramener les agents affectés, puisque ce sont eux qui participent aux négociations. Ce sont des syndicalistes, ils viennent représenter les travailleurs », avait-il fait valoir. Certes, les travaux du comité de dialogue social doivent continuer lundi en vue de la finalisation du document sur les indemnités. Mais, le secrétaire administratif du Synttas, Cheikh Abba Diémé avait prévenu que le Synttas ne prendrait pas part à la rencontre, tant que le ministère de l'Agriculture n'aura pas accédé à leur demande pour un retour des agents affectés à leur poste d'origine.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X