Congo-Kinshasa: Lancement des travaux de construction du poste électrique 220KV de Kinsuka

Grand artisan du secteur de l'énergie électrique en Republique démocratique du Congo, le président Félix Tshisekedi a procédé, le 27 juillet, à Kinsuka dans la commune de Mont Ngafula, à la pose de la première pierre pour la construction du poste 220KV de Kinsuka et des réseaux de distribution associés.

Fruit de la coopération sino-congolaise, ce projet vient en complément de la centrale hydroélectrique de Zongo II. Plus au moins 2 millions d'habitants en seront bénéficiaires. Premier réseau de distribution automatisé en RDC, le poste de Kinsuka est composé d'un système de contrôle et commande du réseau moyenne tension, soixante-huit cabines de distribution, deux postes de réflexion, 100 km de canalisations MT, 1600 km de canalisations BT, 42.000 compteurs intelligents avec système de gestion.

Une plus grande couverture de Kinshasa

Ce gigantesque projet d'une durée de vingt-quatre mois s'est assigné plusieurs objectifs : absorber au maximum l'énergie électrique de la centrale hydroélectrique de Zongo 2, doter la Snél d'un réseau de distribution automatisé dans la zone de Kinsuka et ses environs, accroître la disponibilité en électricité dans la ville de Kinshasa, remédier à certaines lacunes dans l'approvisionnement en électricité dans la ville province de Kinshasa, augmenter le niveau de couverture électrique dans la ville de Kinshasa et dans tout le pays, augmenter les revenus de la Snél grâce à l'installation des compteurs prépayés, promouvoir le développement économique et social de la région ouest de Kinshasa et consolider l'interconnexion des réseaux régionaux.

La zone du projet couvre toute la ville de Kinshasa à travers les lignes de transmission haute tension vers les injecteurs existants en particulier. Le nouveau réseau de distribution va être développé dans la partie ouest de la ville de Kinshasa, notamment les communes de Mont Ngafula et de Ngaliema. De ses impacts sur la ville de Kinshasa, on peut citer son apport de 150 MW, soit 27% de plus sur la pointe de la ville avec, pour conséquence, la réduction de 21% sur le délestage ; l'accroissement de 42.000 clients (+ 10%) à l'instant initial de mise en service des installations ; l'augmentation de 150.000 ménages électrifiés (+13%) ; l'amélioration du taux d'accès à l'électricité qui passera de 53% à 60%.

Ce lancement a connu la présence, outre du directoire de la Snél, du président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, du président de l'Assemblée nationale, Mboso Kodia Puanga, du ministre des Ressources hydrauliques et Electricité, et du gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila. Ce dernier a pris la parole en premier pour exhorter la population kinoise à accompagner ce projet qui traduit la vision du "Peuple d'abord", cheval de bataille du mandat du chef de l'Etat. Ablavie Eboma, conseiller principal du chef de l'Etat chargé des Mines et Energie a brossé l'historique du site abritant ces travaux avant de rappeler la remise en service de plusieurs centrales électriques abandonnées. Shangai électrique et la Snél doivent travailler la main dans la main pour la réussite du projet, a-t-il déclaré.

Vision du chef de l'Etat

Le directeur général de la Snél, Jean Bosco Kayombo Kayan, a félicité le président Tshisekedi qui matérialise sa vision. Il a estimé que l'électricité est au cœur du développement. Le représentant de Shangai électrique, Vincent Qin, a fait savoir que ce projet est le plus important parmi les réalisations sino-congolaises. Shangai électrique prend l'engagement de suivre les travaux, de s'assurer de leur qualité et de livrer la marchandise dans les délais. Il espère que son entité va surmonter les difficultés en synergie avec la Snél.

L'ambassadeur de Chine en RDC, Zhu Jing, s'est, pour sa part, apesanti sur le partenariat stratégique entre la Chine et la RDC. Le ministre des Ressources hydrauliques et Electricité, Eustache Muhanzi Mubembe a, quant à lui, présenté un bref aperçu du projet ainsi que l'apport du gouvernement dans cet ambitieux projet.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X