Gabon: Koula-Moutou - Des praticiens renforcent leurs capacités à Paul Moukambi

28 Juillet 2021

Le mardi 27 juillet 2021, s'est tenu un atelier dans les locaux du centre hospitalier Paul Moukambi de Koula-Moutou. Il avait pour objectif, le renforcement des capacités des praticiens de l'hôpital sur la surveillance épidémiologique des maladies à potentiel épidémiques. Ledit atelier était animé par Dr Firmin Mwatha consultant OMS dans la province de l'Ogooué-Lolo.

Cette activité visait entre autre à rappeler aux médecins l'importance de la notification des maladies infectieuses, car depuis janvier, il est constaté qu'elle n'est plus effective au niveau de la région sanitaire. Rappelons que les indicateurs de ces notifications permettent de mesurer la performance au niveau national.

Les médecins et Majors de service de l'hôpital Paul Moukambi de Koula-Moutou ont reçu des notions de bases, ainsi que des procédures de notifications et d'investigations de ces maladies. Ils ont été enseignés sur la liste nationale des maladies en notification obligatoire. 18 maladies au total sont répertoriées au Gabon, mais Dr Firmin Mwatha, le formateur de cet atelier a mis l'accent sur 4 maladies qui sont évitables par la vaccination. Notamment, la fièvre jaune, la rougeole, la poliomyélite et le tétanos néonatal.

Le personnel soignant de cet hôpital sort de cet atelier avec les clés pour pouvoir notifier les maladies infectieuses et les outils pour investiguer les cas pour atteindre les performances recherchées.

Les médecins ont été attentifs et ont posé des questions auxquelles ils ont eu des réponses explicites. Les formateurs sont ravis de l'implication du personnel en blouse blanche et espèrent que dans les jours à venir, le retard observé dans les surveillances de maladies infectieuses pourra être rattrapé.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X