Congo-Kinshasa: Nouvelles arrestations d'officiers au sein des FARDC

MONUC/Marie Frechon
Les FARDC en patrouille dans l'Est de la RDC (archive)

Six militaires, dont cinq officiers supérieurs de l'Armée congolaise basés à Beni, ont été mis à la disposition de la justice militaire mardi 27 juillet. Selon le porte-parole de l'inspection générale des FARDC, ils sont accusés d'avoir détourné les fonds destinés aux troupes déployées dans l'est de la RDC dans le cadre de la lutte contre les groupes armés.

C'est dans le cadre d'un contrôle général, lancé depuis plus d'une semaine, et qui concerne les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu, placées sous état de siège. Avant eux, 11 autres officiers ont été arrêtés à Bunia.

Parmi les officiers concernés, il y a le colonel Polydor Lumbu Mutindu. Il est chargé de l'administration et de la logistique au secteur opérationnel Sukola 1 Grand Nord. Il y a également trois lieutenants-colonels, un major et un sergent.

Noms de généraux

Selon le porte-parole de l'Inspection générale de l'armée, ils seraient tous impliqués dans un détournement avéré de fonds. C'est l'analyse de plusieurs documents comptables qui a mené à cette conclusion. Ces officiers seront transférés à l'auditorat supérieur à Goma pour la poursuite de la procédure. D'autres arrestations sont également annoncées.

L'Inspection générale de l'armée promet de tout déballer d'ici à samedi, au cours d'une conférence de presse. Des noms de certains généraux, sur qui pèsent de sérieux soupçons de détournements de fonds, seront dévoilés. Après ce contrôle, qui ne vise que l'aspect financier, un autre interviendra et concernera notamment la logistique et l'armement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X