Congo-Brazzaville: Patronat - La Cogépaco installe les bureaux de la ville océane et du Kouilou

En séjour de travail dans la ville océane, Jean Galissamy Ibombot, président de la Confédération générale du patronat du Congo (Cogépaco ), a installé récemment les bureaux départementaux de Pointe-Noire et du Kouilou de cette organisation professionnelle.

Après une longue période de léthargie, la Cogépaco avait donc besoin d'un sang neuf et des instances définitives pour mieux mener à bien ses activités et profiter des opportunités. Conduite par Jean Galisamy Ibombot, qui avait à ses côtés le premier vice-président et directeur de cabinet du président confédéral, la délégation nationale a mis en place les bureaux de Pointe-Noire et du Kouilou qui seront dirigés respectivement par Rufin Stanislas Balouboula dans le département de Pointe-Noire et Bernard Tchibinda Djimbi choisi pour diriger le bureau du Kouilou.

A la tête de leurs bureaux respectifs de six membres chacun, les deux présidents ont la lourde responsabilité de faire aboutir les objectifs de la Cogépaco, à savoir défendre les intérêts moraux des membres, développer les petites moyennes entreprises, les petites moyennes industries, les petites moyennes entreprises agricoles et artisanales, petites moyennes entreprises forestières et financières en vue de leur participation aux performances économiques et la création d'emplois. Elle a aussi pour objectif de former les chefs d'entreprises, contribuer au partenariat d'affaires gagnant-gagnant des membres dans le cadre de la zone de libre- échange continentale.

Après avoir installé les deux bureaux, le président confédéral de la Cogépaco a demandé aux différents présidents de cultiver durant leur mandat l'esprit d'amabilité, d'écoute et de fermeté, gage de la réussite et du succès de l'organisation. « Vous allez beaucoup voyager afin d'acquérir en tant que chefs d'entreprises et responsables de la Cogépaco l'expérience des autres en la matière », a-t-il dit. Et de les exhorter à initier des projets et initiatives diverses pouvant être financés par l'Etat et les partenaires étrangers. Dans son adresse aux membres de la Cogépaco, il leur a prié d'être en conformité avec les dispositions légales et réglementaires qui régissent les entreprises dans le pays en payant régulièrement les impôts, les taxes sans oublier l'actualisation du NIU et des autres documents exigés par les différentes administrations publiques. Le vice-président de la Cogépaco a insisté sur la formation des membres et des nouvelles adhésions à la Cogepaco qui doivent être initiées par les deux bureaux.

Conscients de l'immensité de la tâche qui les attend, les deux présidents ont promis relever le défi mais avec l'aide de tous les adhérents et membres affiliés. Signalons que la Cogépaco est une organisation syndicale, patronale, apolitique, libérale, non confessionnelle indépendante sortie des cendres de Cosypaco. Elle existe depuis le 17 août 1998 et a pour siège national Brazzaville.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X