Congo-Brazzaville: Cinéma - Un Congolais réalise un documentaire sur le centenaire du PCC

Le documentaire du Congolais Flogy Dostov Ngalouo réalisé à l'occasion du centenaire du Parti communiste chinois (PCC) a été diffusé sur Zhejiang TV, l'une des chaînes de télévision chinoises les plus regardées. Il fait découvrir à travers ce documentaire Hengdian, le « Hollywood chinois ».

Il s'agit d'une série de courts métrages documentaires intitulée « 100 ans : l'impression du Zhejiang aux yeux d'étrangers ». L'un des épisodes de ce documentaire est consacré à Flogy Dostov Ngalouo, ce jeune congolais qui travaille comme réalisateur en Chine.

Âgé de 30 ans, Flogy Dostov Ngalouo a découvert sa passion pour le septième art dès son enfance bercée par les films chinois, surtout ceux du Kung Fu. Impulsé par ce rêve cinématographique, il est parti en 2011 du Congo pour étudier à l'université normale de Zhejiang dans la province éponyme, à l'est de la Chine. Après y avoir obtenu une licence en média digital et un master en cinématographie, il fait valoir son talent en travaillant dans une entreprise de média locale en tant que cadreur, monteur et metteur en scène des publicités télévisées.

Désireux de s'approcher davantage de son rêve, Flogy Dostov a eu par l'intermédiaire de son superviseur universitaire la chance de faire une visite de découverte à Hengdian World Studio, surnommé « Hollywood chinois ». Situé juste dans la ville de Jinhua (Zhejiang), où il vit depuis dix ans, Hengdian abrite le plus grand complexe des studios de tournage des films et des séries télévisées du monde entier.

Depuis sa fondation en 1996, plus de trois mille équipes de tournage y ont été accueillies avec environ soixante-dix-mille épisodes de produits audiovisuels tournés, y compris de blockbusters. Pendant son voyage, Flogy s'est émerveillé par la grandeur architecturale des studios qui transportaient les visiteurs à travers le temps. Il s'est imprégné des techniques du tournage en allant sur le plateau, y échangeant avec le metteur en scène, l'ingénieur du son et les acteurs et dégustant les technologies pointues telles que la réalité virtuelle.

S'agissant de son inspiration, Flogy a eu le plaisir d'avoir un entretien amical avec le fondateur et ancien président directeur général de Hengdian World Studio, Xu Wenrong, âgé de 86 ans. Ce dernier lui a partagé le secret de la réussite de Hengdian, une localité jadis pauvre. Il s'agit d'un mariage heureux entre l'entreprenariat et le gouvernement : les intrants privés et les mesures de l'État comme les soutiens financiers et le privilège fiscal ont conduit à l'essor des secteurs culturels et cinématographiques, et par conséquent, celui du tourisme et de l'hôtellerie. La métamorphose de Hengdian est un reflet des changements prodigieux qu'a connus la Chine au cours des dernières décennies grâce à la politique d'ouverture et de réforme lancée en 1978.

« Hengdian est un modèle inspirant pour le cinéma congolais qui subit un manque criant d'une politique commune pour réveiller son âme qui se trouve actuellement dans un coma profond et pour que les productions des artistes congolais zélés bénéficient d'une plus grande visibilité. Une observation que j'ai partagée avec le ministère de la Culture et des Arts du Congo », a déclaré Flogy Dostov Ngalouo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X