Afrique: G20 - Félix Tshisekedi attendu au sommet Compact for Africa

(Photo d'archives) - Le président Paul Kagame et d'autres dirigeants africains sont rejoints par la chancelière allemande Angela Merkel lors du Pacte du G20 avec l'Afrique qui s'est tenu à Berlin, en Allemagne.

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a accordé, le 28 juillet, à la Cité de l'Union africaine, une audience au chargé des missions adjoint de l'ambassade de la République Fédérale d'Allemagne en RDC, M. Lars Gerrit Leyman.

L'officiel allemand est venu remettre au chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi, en sa qualité de président de l'Union africaine, l'invitation lui adressée par la chancelière Angela Merkel pour prendre part à la conférence économique Compact for Africa qui se tiendra à Berlin le 27 août prochain. M. Lars Gerrit Leyman a fait savoir à la presse que cette rencontre sera l'occasion pour le président de l'Union africaine de prendre langue avec des responsables africains et des investisseurs étrangers aux fins de leur présenter les possibilités d'investir en République démocratique du Congo (RDC). Compact for Africa, comme l'a expliqué l'hôte du chef de l'Etat, d'une initiative des Etats du G20 adoptée pendant la présidence de l'Allemagne en 2017 qui vise à promouvoir les investissements en Afrique.

Signalons que ce sommet économique Allemagne-Afrique qui est à sa quatrième édition, après celles d'Accra (2019), de Nairobi (2017) et de Berlin (2015), se présente comme une belle opportunité de créer des plateformes censées réunir les investisseurs privés allemands et africains autour des projets porteurs et intégrateurs. Ce qui boostera, sans nul doute, la promesse du chef de l'État de faire de la RDC l'Allemagne d'Afrique.

Lancé en grande pompe lors du G20 en 2017, l'objectif de l'initiative "Compact with Afrika" est d'attirer des investisseurs privés dans les Etats africains qui, à leur tour, s'engagent à initier des réformes économiques. Il s'agit d'une sorte de partenariat par lequel les investisseurs accèdent à de nouveaux marchés qui, en se développant, généreraient des emplois en Afrique, ou mieux un partenariat gagnant-gagnant qui réduirait la tentation de la migration des Africains vers l'Europe.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X