Maroc: Riposte à la pandémie - Le Maroc dans la cour des grands

Rabat — Grâce à l'approche anticipative et la démarche proactive adoptées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc s'est illustré comme un champion de la gestion de la pandémie de la Covid-19 et ses effets.

Durant toutes les phases de cette crise planétaire, le Royaume a su tirer son épingle du jeu en préservant la santé des citoyens, en apportant le soutien socioéconomique nécessaire à la population touchée et en anticipant les futures crises éventuelles avec le lancement de projets avant-gardistes.

La santé avant toute chose !

Depuis le déclenchement de la crise, le Souverain a placé la santé des citoyens au-dessus de tout intérêt économique. Les autorités publiques avaient décidé la fermeture des frontières et la mise en place de mesures de restriction très strictes, contrairement à de nombreux pays qui en ont payé un lourd prix.

Ces mesures restrictives ont permis un contrôle de la propagation de la pandémie et ont laissé du temps aux autorités pour s'y préparer.

Ainsi, le Maroc s'est lancé dans la production et la fabrication de dispositifs médicaux, tels que les masques sanitaires et les respirateurs artificiels, en plus de gels hydroalcooliques.

Au moment où plusieurs pays enregistraient une pénurie en matière de masques, les autorités marocaines en ont assuré une production abondante et en ont contrôlé les prix de vente, afin qu'ils soient accessibles à tous et éviter toute pratique spéculative.

La haute sollicitude royale s'est également illustrée à travers l'aide apportée aux salariés et aux ménages impactés par les effets de l'état d'urgence sanitaire, qui a entraîné l'arrêt de nombreuses activités économiques.

A cet effet, le Souverain a ordonné la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie, doté initialement de 10 milliards de dirhams. Ce fonds a collecté un total de 33,7 MMDH à fin juillet 2020 dédiés, en partie, au soutien de l'économie nationale, à la préservation des emplois et à l'atténuation des répercussions sociales.

Grâce à ce geste royal, des milliers d'emplois ont été préservés et des indemnités forfaitaires ont été octroyées aux salariés en arrêt d'activité. Aussi un soutien considérable a été attribué aux ménages opérant dans le secteur informel impactés par l'état d'urgence sanitaire.

Une solidarité royale

Le 14 juin 2020, le Souverain avait donné Ses Très Hautes Instructions pour l'acheminement d'aides médicales à plusieurs pays africains frères, afin de les accompagner dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du COVID-19. Elle était composée de grandes quantités de masques, de visières, de charlottes, de blouses, de gel hydroalcoolique, ainsi que 75.000 boîtes de chloroquine et 15.000 boites d'Azithromycine.

Une année après, la solidarité royale reste indéfectible et couvre cette fois-ci la Tunisie, où la situation épidémiologique s'est aggravé récemment. Ainsi, SM le Roi a donné Ses Très Hautes Instructions pour l'envoi d'une aide médicale d'urgence à ce pays maghrébin frère. L'aide à la Tunisie est composée de deux unités de réanimation d'une capacité de 100 lits et comprendra 100 respirateurs et deux générateurs d'oxygène d'une capacité de 33 m3/heure chacun.

En plus de l'adoption par les autorités sanitaires du protocole thérapeutique à base de chloroquine pour traiter les malades du coronavirus, SM le Roi a procédé au lancement de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19.

Procédant lui-même au lancement de la campagne nationale de vaccination, en recevant la première dose du vaccin contre la Covid-19, le Souverain a envoyé un signal fort aux citoyens qui ont manifesté une adhésion sans pareil à l'opération.

Conformément aux Hautes Instructions Royales, cette campagne de vaccination est gratuite pour l'ensemble des citoyens, qu'ils soient marocains ou étrangers: Un énième geste royal qui n'a pas manqué de susciter l'admiration des ressortissants étrangers établis dans le Royaume.

Vers une Souveraineté sanitaire

Sous l'impulsion de SM le Roi, le Maroc a décidé de tirer les leçons de la pandémie. Après le lancement, il y a quelques semaines, de la généralisation de l'accès à la protection sociale et à la couverture sanitaire, le Souverain a lancé un projet de fabrication de vaccins anti-Covid et autres qui bénéficiera non seulement au Maroc mais à tous les pays africains.

Alors que de nombreux pays qui enregistrent une forte propagation de la Covid-19 peinent à se procurer des quantités suffisantes de vaccin, le Maroc a réussi un coup de maître, avec le lancement de ce projet qui devra assurer une souveraineté sanitaire au Maroc. Une démarche anticipative visant la prévention contre les risques d'apparition de nouveaux variants Covid ou encore de nouvelles épidémies.

Durant plus d'une année de crise sanitaire, le Maroc n'a cessé d'être cité comme modèle pour sa riposte exemplaire à la pandémie et ses effets. Grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a adopté tout au long de la crise une stratégie proactive et solidaire, qui lui a permis de limiter ses répercussions sur les plans sanitaire, économique et social, tout en préparant la reprise de la vie normale, la relance économique et les risques de nouvelles crises sanitaires éventuelles.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X