Cameroun: FMI - Le dossier Cameroun sur la table

La situation du pays sera analysée ce 29juillet au cours d'une session du conseil d'administration, en vue d'un nouvel accord.

Ce 29 juillet, le Cameroun saura s'il va renouveler l'aventure d'un programme économique et financier adossé sur la facilité élargie de crédit pour une durée de trois ans. Le dossier du Cameroun sera en effet en étude au cours d'une réunion au Fonds monétaire international (Fmi). D'après des responsables au ministère des Finances, l'issue devrait être positive, car le Cameroun a respecté toutes les conditionnalités prescrites par l'institution financière.

Il s'agissait de l'élaboration d'une loi de finances rectificative 2021 qui va permettre d'établir un équilibre budgétaire et économique qui arrange toutes les parties, la publication du rapport d'exécution des fonds Covid-19 mais aussi la publication sur le site de l'Agence de régulation des marchés publics(Armp) de tous les marchés passés par les administrations.

« Rien ne s'oppose plus à la signature d'un nouveau programme et l'accord veut qu'après la signature du programme, le pays reçoive le quart de ses contributions.Donc, dès qu'on aura signé, trois semaines plus tard, le premier décaissement sera fait », explique notre source.

Si l'on ne sait pas encore quelsera le contenu de cette enveloppe globale, le premier décaissement devrait être de93 milliards de F. Il faut surtout dire que dans le budget 2021 révisé, cette dotation a été prise en compte.

En fin mai dernier déjà, le rapport d'une mission du Fmi au Cameroun jetait déjà les bases de la conclusion d'un nouvel accord après celui conclu en 2017 et bouclé en 2020. On parlait alors d'un nouveau programme de 36 mois qui pourrait être soutenu par des ressources du Fmi au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du mécanisme élargi de crédit (MEDC).

La FEC est en fait un outil qui accompagne des pays à rétablir leur stabilité et leur viabilité macroé-conomique, via des appuis budgétaires. Pendant que le MEDC prévoit un accompagnement plus prolongé du Fmi à l'appui d'un programme, ainsi que des délais de remboursements plus longs. Le prochain programme supporté par le FMI devrait être basé sur quatre principaux piliers:« Atténuer les conséquences de la pandémie, tout en garantissant la durabilité macroéconomique; accélérer les réformes pour moderniser l'administration fiscale et douanière, mobiliser les recettes, améliorer la gestion des finances publiques, accroître l'efficacité des investissements et réduire les risques fiscaux des entreprises publiques; renforcer la viabilité et la gestion de la dette; et intensifier les réformes structurelles pour stimuler la diversification économique et la résilience du secteur financier », pouvait-on lire dans le rapport de fin de mission.

Il faut dire que grâce au premier programme du genre conclu entre les deux parties, le Cameroun avait bénéficié de 666,1 millions de dollars(394,19 milliards de F).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X