Madagascar: Harcèlement judiciaire - Un opérateur privé se plaint

Une société privée opérant dans le secteur des nouvelles technologies et prestataire dans la fourniture de documents administratifs se trouve au cœur d'une tourmente judiciaire.

L'affaire, qui l'oppose à une autre grande firme privée, qui a déjà sa ramification locale et ses entrées au sein de l'administration, a de quoi interpeller les observateurs. Le litige a pris son origine dans le cadre de la vente d'actions entre la société de nouvelles technologies et une filiale de la grande firme mais à l'issue de laquelle cette dernière a perdu la main. En effet, elle a décidé de riposter et de porter l'affaire devant la justice. Mais elle a perdu sur tous les fronts, même au niveau du centre d'arbitrage international, mais refuse de céder.

L'entreprise a donc décidé de ne rien lâcher contre le spécialiste de nouvelles technologies et engage de nouvelles procédures, cette fois-ci, sur les mêmes accusations qu'elle a déjà portées et qui ont déjà l'objet de jugement par la juridiction compétente. Pour la société prestataire de fournitures et de documents administratifs, il s'agit ni plus ni moins d'un harcèlement judiciaire sur lequel elle veut attirer l'attention des autorités. Puisque la situation, quoique particulière, pourrait impacter l'image du pays en matière d'environnement des affaires.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X