Cote d'Ivoire: Assurance-santé - L'Asaci échange avec les cliniques privées

28 Juillet 2021

Des discussions entre les deux parties ont eu lieu le 28 juillet, au siège de l'Association des cliniques privées de Côte d'Ivoire (Acpci) à Cocody.

Une délégation de l'Association des sociétés d'assurance de Côte d'Ivoire (Asaci) conduite par son président, Mamadou Koné, était le 28 juillet, au siège de l'Association des cliniques privées de Côte d'Ivoire (Acpci) à Cocody, pour discuter de la nouvelle orientation à donner à la collaboration entre les deux parties. Ce, en prélude aux états généraux de l'assurance prévus en octobre, au sortir desquels la nouvelle équipe dirigeante entend faire de la faîtière des assureurs « une Asasi de solutions », selon Mamadou Koné.

C'est pourquoi, il a invité les responsables de l'accident à travailler de concert sur l'amélioration des process de chacune des parties. Il a donc promis de travailler à renforcer la discipline au sein des assureurs pour permettre au secteur médical dans sa globalité d'agir avec plus d'efficacité au profit des usagers. Il a promis de poursuivre les séances de travail avec l'Acpci pour bien partager la nouvelle philosophie que l'Asaci souhaite véhiculer en direction de ses partenaires.

Dr Joseph Boguifo, président de l'Acpci, s'est réjoui de la démarche de l'Asaci et promis une participation active de son institution aux travaux des états généraux. Selon ce dernier, c'est un bon début dans la recherche de solutions pour normaliser les relations avec le tiers-payant et permettre aux cliniques privées de travailler convenablement.

Il a donc appelé le nouveau bureau de l'Asaci à mettre fin aux agissements des assureurs qui réduisent les montants à rembourser aux prestataires de soins après que ces derniers ont préfinancé la prise en charge du patient.

Le manque de diligence de la part des assureurs dans le remboursement des frais de l'intervention médicale et la propension de certaines sociétés d'assurance à orienter les patients uniquement vers des cliniques privées avec lesquelles elles ont mis en place un système de ristournes ont été évoqués par Dr Joseph Boguifo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X