Cote d'Ivoire: 2e édition de l'université de l'immobilier - Les défis du secteur de l'habitat à l'ordre du jour

28 Juillet 2021

La deuxième édition de l'Université de l'immobilier a ouvert ses portes le mardi 27 juillet, à l'amphithéâtre du Conseil national de l'Ordre des architectes à Cocody. Une occasion idoine pour les différents acteurs d'échanger et de s'informer sur le secteur de l'immobilier.

L'édition 2021 est une initiative d'Ethsun Institute, en collaboration avec le ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme. Au cours de cette rencontre, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, par ailleurs recteur honorifique, s'est adressé à l'auditoire en ligne. Il a salué cette initiative qui entre dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs du secteur de l'immobilier.

Bruno Koné a ajouté que le secteur de l'immobilier en Côte d'Ivoire connaît une véritable embellie qui s'explique par les facteurs tels que la forte croissance démographique, l'urbanisation accélérée que le pays a enregistrée durant ces 10 dernières années.

Le secteur du Btp en Côte d'Ivoire a vu sa contribution au Pib augmenter considérablement ces dernières années, passant de 7% en 2012 à 20% en 2020, a fait savoir le ministre. Ajoutant qu'environ 11 000 emplois sont créés par an. Partant de ces statistiques, il a précisé que l'immobilier se présente comme un secteur d'opportunités, un secteur à très fort potentiel pour les investisseurs.

Bruno Koné s'est offusqué d'observer que le pays fait face à un déficit structurel estimé à plus de 500 000 unités de logements avec un accroissement de 10%. C'est pourquoi, selon lui, la priorité du gouvernement, aujourd'hui, est de travailler à réduire ce déficit à travers la mise en œuvre du programme gouvernemental de logements sociaux et économiques.

Jean Calvin Ethien, président exécutif d'Ethsun institute, a situé les enjeux de cette édition. A l'en croire, cette initiative entre dans le cadre du renforcement des capacités des principaux acteurs dudit secteur, afin qu'ils soient capables d'accélérer la croissance de leur entreprise.

« La Côte d'Ivoire a amorcé une phase d'accélération de son économie depuis plus d'une décennie. Cette croissance est tirée par l'industrie immobilière dynamique », a-t-il expliqué. Tout en déplorant qu'en dépit des efforts des acteurs, le secteur reste confronté à des obstacles majeurs que sont l'accélération de leur business, le besoin de financement, le renforcement des capacités des équipes. Il a donc invité à plus d'actions pour que le secteur de l'immobilier soit plus reluisant.

L'édition 2021 a été marquée par des panels. Le premier thème porte sur: Sécurisation et célérité dans la délivrance des actes du foncier urbain développé par Diabaté Kaladji, directeur de cabinet du ministère de la Communication et le 2e, « La synergie d'action pour l'accès à la propriété immobilière ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X