Congo-Kinshasa: A cause de l'insécurité /Beni-Butembo - Plus de 1800 élèves ont abandonné leur scolarité cette année

Le constat a été fait au terme de la session préliminaire de l'examen d'Etat de l'édition 2020-2021 qui a eu lieu du 12 au 14 juillet dernier. Plus de 1.800 élèves finalistes du secondaire ont abandonné les études dans la province éducationnelle de l'enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Nord-Kivu II qui s'étend de Kanya Bayonga (Lubero), à Eringeti (Beni), alerte l'Inspection Principale Provinciale, antenne de Butembo.

De manière générale, les examens se sont déroulés sans incident majeur. Cependant, il y a eu de nombreux abandons, surtout en territoire et en ville de Beni, révèle l'Inspection Principale Provinciale. En détail, 219 abandons en ville de Beni ; 294 en sous-division de Bulongo ; en sous-division de Kamango, 67 abandons ; en sous-division d'Oicha, 188 abandons. Ces élèves ont abandonné, soit suite aux maladies, soit encore suite aux déplacements.

Ce rapport souligne également que pour la province éducationnelle du Nord-Kivu II, 26.815 élèves finalistes étaient attendus dans 70 centres opérationnels à Beni, Butembo et Lubero. Mais au premier jour déjà, l'IPP avait enregistré des absences considérables, essentiellement dans des centres opérationnels à Beni, affectés par les tueries des rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Selon le ministre de l'EPST, près de 700 000 élèves finalistes étaient attendus à la session préliminaire de l'examen d'Etat pour l'édition 2021.

Mais, ces épreuves ont été reportées à une date ultérieure pour les élèves sinistrés de l'éruption volcanique du Nyiragongo du 22 mai, elles sont également reportées dans les sous-divisions d'Irumu 3 et de Djugu 1 touchées par les violences armées. Cette décision concerne aussi les élèves du Centre de passation de Kampala (Ouganda) qui sont en difficulté de traverser la frontière ougandaise à cause du renforcement des mesures de lutte contre le covid-19.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X