Congo-Kinshasa: Tous derrière Félix Tshisekedi et Alexis Gisaro Muvunyi - Udps - De nouvelles adhésions massives au Sud-Kivu

La Fédération de l'UDPS Sud-Kivu a frappé fort, en faisant adhérer plus de 300 personnes dans une matinée politique à ce parti présidentiel dans une cérémonie haute en couleur de ce mardi 27 juillet 2021 dans la salle LAMANI à Nyawera/Bukavu où le Ministre d'Etat, M. Alexis GISARO MUVUNYI a été à l'honneur dans le cadre de soutenir l'UDPS, son parti politique et surtout, un soutien sans faille au Chef de l'Etat.

Cette cérémonie qui a débuté par une marche sur un trajet de 2km pour chuter dans ladite salle, les manifestants portaient des calicots arborés de l'UDPS et des messages de soutien au leadership du Chef de l'Etat et du Président du parti politique.

Les manifestants ont aussi scandé des messages exigeant la paix dans les territoires de Fizi, Mwenga/Itombwe et Uvira.

Comme la politique c'est des coups bas, les adversaires politiques n'étaient pas loin du lieu. C'est pourquoi certains internautes se sont vite précipités pour une contre-offensive. La diabolisation était à son comble. La donne banyamulenge s'est invitée dans les débats.

Au Sud-Kivu et dans certains milieux politiques congolaises et surtout de la diaspora, on oublie ou parfois on nie à une catégorie des congolais les droits politiques. Cette communauté qui subit une diabolisation presque consensuelle depuis des décennies, est régulièrement diabolisée quel que soit le geste qu'elle pose. Aujourd'hui, la technologie facilitant de manipuler les messages, les images... les détracteurs traditionnels des banyamulenge n'ont pas hésité de les manipuler pour diaboliser même une adhésion politique à un parti politique puisque dans le lot des adhérents à l'UDPS à Bukavu avaient une morphologie "dite" banyamulenge. C'est parfois de bonnes guerres en politique. Mais, là où le bât blesse est que au Sud-Kivu, les banyamulenge sont devenus des indésirables en tout. On n'oublie même et surtout qu'ils sont là dans la vie politique de ce pays depuis que cela existe. En 1960 pour exemple, le représentant du MNC/Lumumba dans Itombwe/Mwenga fut un munyamulenge du nom de Rukungu. Durant la vie politique congolaise appaisée ou agitée, les banyamulenge comme toutes les communautés congolaises ont appartenu à beaucoup de formations politiques dont les plus en vue le MPR de Mobutu.

Nous nous sommes procurés d'une carte de l'UDPS qu'un membre issu de la communauté Banyamulenge, membre de l'UDPS avait réussi à garder depuis 1992. Il s'agit du notable du nom de Mr MUZALIWA NDAYI fils de Bidagara, originaire de Kashigo/Bipfubusa/Rurambo, Groupement Lemera, chefferie Bafulero/Uvira (carte en annexe les insérer ici : ).

La population congolaise étant la somme des centaines des tribus et des familles selon la constitution à l'intérieur des frontières nationales, il va de soi que chaque province, territoire... soit constitué de ces communautés qui adhèrent collectivement ou individuellement à un parti politique. Il n'y a rien d'étonnant que les membres de ces 13 communautés soient l'objet de recrutement des différents partis politiques. Hier c'étaient le PPRD, l'UNC, l'AFDC etc... .qui recrutent dans ces communautés, aujourd'hui l'UDPS se lance à l'assaut de cette province.

Ainsi va la politique.

Fait à Bukavu, le 28/07/2021

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X