Madagascar: Circulation - Début laborieux du nouveau plan

L'assimilation et l'application du nouveau plan de circulation n'ont pas été faciles pour la première journée. Des bouchons dans les axes concernés ont été observés.

Le début de l'application du nouveau plan de circulation a créé la confusion pour les usagers de la route hier du côté d'Antanimena. Aux heures de pointe, des bouchons se sont formés au niveau des deux ronds-points, celui d'Antanimena et le rondpoint Henri Fraise Ankorondrano. Vers 6h 30 du matin, l'accès à la rue passant par la conquête Antanimena ou la rue Révérend Père Muthyion n'a pas été autorisé, les bus qui venaient d'Ankadifotsy pour rejoindre Ankazomanga ont été obligés de passer par le rondAnkorondrano en face de Jesosy Mamonjy pour ensuite emprunter le boulevard de l'Europe.

Un parcours du combattant, selon un aide-chauffeur questionné. « Désormais, on ne passera plus par l'arrêt de bus du côté de Gastro Antanimena, le trajet pour rejoindre le terminus devrait être plus long que d'habitude», déplore un aide-chauffeur de la ligne 146. Vers la fin de la matinée, la rue passant par le rondpoint Antanimena rejoignant conquête a été finalement ouverte aux bus et d'autres véhicules.

« J'ai passé une heure dans les bouchons tout en passant par Behoririka en rejoignant la City Ivandry alors que j'étais à moto. La rue passant par la villa Pradon est très étroite même à deux voies», témoigne un conducteur de motocyclette

Essai technique

Les chauffeurs de bus quant à eux sont confus par rapport aux arrêts de bus supprimés et ceux qui sont maintenus.

Du côté d'Antanimena, alors que l'arrêt bus nommé arrêt Pharmacie Ralison est principalement pour les taxibe menant à Ambohimanarina, d'autres taxi-be ont quand même pris des passagers sur cet arrêt dans la matinée d'hier. Du côté des passagers, les changements d'arrêt ont été source d'anxiété. À l'exemple de la suppression de l'arrêt Ralison qui a été transféré vers l'arrêt Jesosy Mamonjy. « Les arrêts bus sont beaucoup plus éloignés si on veut prendre le bus pour aller vers Ankorondrano », avoue Tiana, une mère de famille travaillant aux environs d'Ankorondrano.

La première journée sera évaluée. « Il s'agit d'un essai technique par rapport au changement du plan de circulation. Après une réunion entre les parties prenantes, la continuité de l'application du nouveau plan va dépendre des résultats obtenus », indique le Commissaire de Police Hector Razafindrazaka, directeur régional de la sécurité publique au niveau de la région d'Anala- manga sur la radio Antsiva, hier. Selon le responsable, les embouteillages ont été remarqués entre 7h et 7h30 au niveau d'Antanimena et de Behoririka. La continuité ou l'ajustement du nouveau de circulation va déprendre des résultats.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X