Madagascar: Infrastructures - Les acquis de la Rocade d'Iarivo à préserver

Tout le monde s'accorde à dire que la Rocade d'Iarivo a été une belle réalisation. Mais beaucoup craignent des actes de vandalisme. Un projet va la protéger de l'inconscience.

Une louable initiative. Dans le cadre du Projet d'aménagement et de développement des abords de la rocade nord-est, Padarne, un protocole de partenariat est mis en place entre le ministère de l'Aménagement du territoire et des travaux publics, MATP, et les trois communes concernées. À savoir, celle de la capitale, d'Ambohimangakely et d'Ankadikely Ilafy.

« Le protocole a pour principal objet de piloter les études de planification, d'aménagement, de programmation et de conception urbaine du Padarne. L'objectif est de gouverner et de décider ensemble sur le projet », explique un de ceux qui l'ont élaboré.

« Le projet Padarne est financé par l'Agence française de développement. Il constitue un projet urbain intégré avec la construction de la Rocade d'Iarivo. Des outils d'aménagement seront mis en place afin de maîtriser le développement urbain dans cette zone, notamment un Plan d'urbanisme de détail, PUDé, ainsi qu'une Zone d'aménagement concerté, ZAC, sachant que le Padarne sera l'occasion d'utiliser l'outil ZAC pour la première fois à Madagascar », soutient-il.

« L'objectif étant de maîtriser l'occupation des sols dans les secteurs prioritaires, de mettre à disposition, à des utilisateurs publics ou privés, de parcelles de terrains équipés affectés à l'habitat, à des activités économiques, sociales, culturelles ou à des loisirs, de valoriser les tissus urbains existants par des actions de rénovation, de restructuration et de réhabilitation », avancent les principales parties prenantes.

Vision d'ensemble

En outre, le Padarne n'a pas comme seul objectif de définir les zones aménageables. Il vise également à préserver le fonctionnement hydraulique, en conservant les zones naturelles non urbanisables, dans le périmètre circonscrit, mais peur aller au-delà. Par extension à celles du Grand Tana. Le périmètre de l'étude se concentre sur la vallée d'Ambatobe au Nord, la vallée d'Ambohimangakely à l'Est et la zone Est de la CUA jouxtant le boulevard de Tokyo.

Actuellement, les études préparatoires du Padarne sont constituées par quatre missions qui sont en cours, la consolidation du cadre juridique d'intervention la mise en place d'une gouvernance efficiente, l'établissement du PLOF et des plans parcellaires de la zone du Padarne, la réalisation des études de planification, aménagement, programmation, et de conception urbaine dans la ceinture précitée. À terme, ce projet permettra d'avoir une vision d'ensemble et partagée du devenir du territoire, de coordonner les interventions de l'État et des collectivités et de créer les conditions de partenariats pérennes entre le Public et le privé dans ces espaces.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X