Sénégal: Sédhiou / Sit-in en mode rouge des populations de Bambadiong - L'électricité, les pistes, l'eau, l'éducation..., le désespoir en dépotoir !

29 Juillet 2021

C'est sans doute l'image d'un désespoir vidé dans un dépotoir public sous forme d'un sit-in largement suivi par toutes les couches de la population. Le village de Bambadiong, dans le département de Goudomp, a ravi la vedette hier, mercredi 28 juillet 2021, pour crier sa colère face au dénuement quasi général en services sociaux de base, avec comme épine dorsale le besoin en fourniture d'électricité.

A Bambadiong, village de la commune de Karantaba, situé dans le département de Goudomp, à l'Est de Sédhiou, la place publique a refusé du monde hier, mercredi 28 juillet 2021. Les populations ont organisé un sit-in monstre pour réclamer, à tue-tête, de l'électricité et autres services sociaux de base. Jeunes, moins jeunes, adultes et personnes du troisième âge et tous en foulards, brassards, boubous ou pagnes rouges et rien que du rouge pour symboliser la colère et le désespoir. Youssouph Kagny, le président de la jeunesse de Bambadiong et le porte-parole du jour, a expliqué que «l'absence de l'électricité porte un tort énorme à notre village. D'abord, notre case de santé qui s'éclaire à peine par un panneau solaire, ce n'est pas normal. Ce panneau même a été payé par la population. Le seul forage qui se situe à l'entrée du village consume 100 litres de gas-oil par mois ; c'est difficile à supporter pour de pauvres paysans. Pour le moulin, le carburant nous coûte 55.000 F CFA par mois et présentement il est même en panne», dit-il.

Des désagréments dans le fonctionnement de l'école et les lieux de culte sont aussi relevés, faute du courant électrique. «En ce 21e siècle, nos enfants ont besoin du courant électrique pour réussir à l'école et manipuler des outils informatiques. Nos téléphones portables sont rechargés au solaire ou dans les villages voisins. La mosquée aussi fonctionne avec un panneau solaire. Nous, ici, on se demande vraiment quel tort nous avons fait à l'Etat du Sénégal pour mériter ce triste sort».

Et Dembo Dramé, un autre membre du Comité d'organisation de cette manifestation, d'ajouter : «l'école a été créée en 1992 ; la première salle de classe a été construite en banco par les populations, pour éviter des abris provisoires. Et récemment, une autre salle est construite par la population». L'équipe municipale en a eu aussi pour son grade. «On ne sent pas ni ne voit notre équipe municipale. Nous savons qu'il y a neuf (9) domaines de compétences transférées aux collectivités territoriales ; mais où est passée la part de Bambadiong dans tout ça», se demandent les manifestants ?

L'émergence sans incidence sur leur vécu quotidien, les populations de Bambadiong refusent d'y croire, selon toujours Youssouph Kagny et Dembo Dramé, les porte-voix des manifestants. «On nous parle de Sénégal émergent. Mais comment peut-on faire émerger un pays là où une bonne partie manque d'électricité, de l'eau, des routes et un minimum de confort et de services sociaux de base ? Nous disons au président Macky Sall que nous sommes des Sénégalais autant que tout le monde et nous avons notre part dans le budget national», ont-ils martelé avec force. Non sans prévenir les responsables politiques locaux comme nationaux que la carte électorale leur servira d'arme pour se débarrasser d'eux, le jour du scrutin.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X