Guinée: Djélibakoro (Kankan) - Les sages rejettent le nouveau président de la délégation spéciale désigné par les autorités

29 Juillet 2021

Djélibakoro (Kankan) : les sages rejettent le nouveau président de la délégation spéciale désigné par les autorités

Situé à 80 km du centre-ville de Kankan, le district de Djélibakoro est érigé en sous-préfecture dans le souci de décentraliser le pouvoir administratif. Après cette décision gouvernementale, le choix d'un président de la délégation spéciale a créé de vives tensions entre les citoyens de Djélibakoro et l'autorité préfectorale de Kankan. Selon les habitants de la nouvelle sous-préfecture, Ibrahima Khalil Keita ne sera pas le maire de Djélibakoro car il n'est pas un bon choix : « nous ne voulons plus Kalou comme notre président de la délégation spéciale, d'abord il est élu à Batè Nafadji pour 5 ans, le mandat là n'est pas fini, on l'enlève à Nafadji pour le faire nommer à Djélibakoro, nous n'accepterons pas », prévient Mamady Keita sage de Djélibakoro.

Dans le souci de comprendre la décision gouvernementale à travers la sensibilisation tout en prônant la paix et la quiétude sociale, l'ancien ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation Ibrahima Khalil Konaté connu sous le nom K² s'est rendu à Djélibakoro pour sensibiliser la population. Mais, à sa main tendue, la notabilité de Djelibakoro va lui opposer un niet : « Ministre K², si vous voulez que la quiétude sociale règne sur le terrain ( à Djélibakoro), il faut oublier Kalou, on veut tout vos choix sauf Ibrahima Khalil Keita, d'ailleurs on ne veut plus vous voir ici, déjà nous avons des propositions (de noms) à vous faire » déclarent sans ménagement.

Ainsi, la délégation de l'ancien ministre K² a quitté à Djélibakoro sans pouvoir donner satisfaction aux exigences de la majorité des citoyens. Depuis que le préfet de Kankan Amara Lamine Soumah est venu installer le maire de Batè Nafadji à Djélibakoro comme président de la délégation spéciale, le climat est très tendu dans la localité, d'ailleurs, la commune rurale de Djélibakoro est actuellement fermée en raison des tensions sur place.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X