Maroc: Baisse du chiffre d' affaires consolidé de Maroc Telecom à fin juin

En hausse de 7,5% sur un an, le nombre de clients du Groupe atteint près de 74 millions au premier semestre 2021

Au premier semestre 2021, Maroc Telecom a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 17.780 millions de dirhams, accusant ainsi une baisse de 3,0% (- 2,9% à taux de change constant). Ce recul est justifié par la baisse des activités Mobile au Maroc, du reste «compensée partiellement par la bonne dynamique de croissance du Haut Débit Fixe au Maroc et des activités des filiales Moov Africa», a expliqué l'opérateur. Grâce principalement à la performance de ses filiales au titre du deuxième trimestre 2021 (+4,7% à taux de change constant), l'opérateur de télécommunication souligne qu'il a réalisé un chiffre d'affaires consolidé quasi stable (- 0,8% à change constant) sur cette même période. Qu'à cela ne tienne, au premier semestre 2021, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) ajusté du Groupe Maroc Telecom s'est élevé à 9.160 millions de dirhams en retrait de 4,6% à taux de change constant.

Dans un communiqué sur les résultats consolidés du premier semestre 2021, le Top management du Groupe a néanmoins affirmé que la baisse de l'EBITDA au Maroc a été partiellement compensée par la croissance de l'EBITDA dans les filiales Moov Africa et que la marge d'EBITDA ajusté s'est maintenue au niveau élevé de 51,5%. A fin juin 2021, le résultat opérationnel (EBITA) ajusté consolidé du Groupe Maroc Telecom s'est de con côté, établi à 5.571 millions de dirhams. Ce qui correspond à un recul de 4,5% (- 4,4% à taux de change constant) sur une tendance similaire à celle de l'EBITDA, a fait savoir la même source ajoutant que la marge d'exploitation s'est établie à 31,3%.

Soulignons qu'au terme des six premiers mois de 2021, le Résultat Net ajusté Part du Groupe est ressorti en baisse de 5,8% à taux de change constant et s'est établi à 2.832 millions de dirhams. S'agissant des investissements hors fréquences et licences, ils ont enregistré une hausse de 78,3% sur un an à taux de change constant, pour atteindre 2.115 millions de dirhams, selon le Groupe qui précise qu'« orientés principalement vers le renforcement des infrastructures afin d'accompagner la croissance du trafic et des bases clients, ils représentent 11,9% des revenus du Groupe».

Sous l'effet principalement de la baisse de l'EBITDA et la hausse des investissements, les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés ont accusé une baisse de 22,8% par rapport à la même période de 2020 (-22,7% à taux de change constant). Dans sa note, Maroc Telecom a ainsi relevé qu'ils se sont établis à 5.478 millions de dirhams et qu'au cours de la même période, la dette nette consolidée du Groupe a baissé de 20,1%, pour s'établir à 14.908 millions de dirhams. Selon la même source, elle a représenté 0,8 fois son EBITDA annualisé. Signalons que le nombre de clients du Groupe s'est élevé à près de 74 millions à fin juin 2021, en hausse de 7,5% sur un an, tiré par la hausse soutenue des parcs dans les filiales (+11,1%).

Au Maroc, le CA a accusé une baisse de 7,1% au premier semestre 2021, à 9.774 millions de dirhams, selon le Groupe. «Les activités Mobile, en particulier la Data prépayée, continuent à pâtir de la concurrence et du contexte réglementaire, compensées partiellement par la bonne dynamique de la Data Fixe en hausse de +7,7%», a-t-il souligné. A noter que l'EBITDA ajusté atteint 5.390 millions de dirhams, en baisse de 9,9% par rapport au premier semestre 2020, la marge ajustée restant au niveau élevé de 55,1%. En retrait de 12,7% sur une année du fait de la baisse de l'EBITDA, l'EBITA ajusté s'est, de son côté, établi à 3.524 millions de dirhams, tandis que la marge d'EBITA ajustée est ressortie à 36,1%.

Suite à la baisse de l'EBITDA et de l'accélération des investissements qui ont atteint 13,3% du CA, les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés au Maroc ont accusé une baisse de 35,7% durant les six premiers mois de 2021. Ils se sont ainsi élevés à 2.737 millions de dirhams. Tiré par le parc prépayé, qui a gagné 1,7% sur le deuxième trimestre, le parc Mobile a enregistré au 30 juin dernier une progression de 0,3% en un an pour atteindre 19,6 millions de clients.

A noter que « sous l'effet conjugué des baisses du revenu des services sortants et entrants, le chiffre d'affaires Mobile perd 11,7% par rapport à la même période de 2020, pour atteindre 5.985 millions de dirhams », a fait savoir le Groupe expliquant que le recul des services entrants est essentiellement lié à la baisse des terminaisons d'appels nationales. Par ailleurs, « le contexte réglementaire et concurrentiel continue de peser sur le revenu des services sortants, en particulier sur le segment de la Data prépayée », a affirmé Maroc Telecom indiquant que l'ARPU mixte s'est établi à 48,8 dirhams pour les six premiers mois de 2021, soit une baisse de 11,4% par rapport à la même période de 2020.

Il ressort des données du Groupe que le parc Fixe s'est amélioré de 1,0% sur un an et a enregistré près de 2 millions de lignes à fin juin 2021, tandis que le parc Haut Débit a progressé de 3,3% pour atteindre 1,7 million d'abonnés. S'il apparaît que le chiffre d'affaires des activités Fixe et Internet est ressorti en légère baisse de 0,5%, le Groupe Maroc Telecom assure cependant que la croissance de 7,7% du chiffre d'affaires Data a compensé partiellement la baisse de la Voix. Grâce à la croissance de la Data Mobile (+15,4%) et des services Mobile Money (+28,4%), les activités du Groupe à l'international ont réalisé un CA de 8.515 millions de dirhams, en hausse de 2,4% (+2,5% à taux de change constant).

Au cours du premier semestre, l'EBITDA ajusté s'est établi à 3.771 millions de dirhams, en hausse de 4,1% (+4,2% à taux de change constant). La marge d'EBITDA ajusté s'est élevée « à 44,3%, soit un gain de 0,7 pt à taux de change constant du fait de l'amélioration continue du taux de marge brute et de la maîtrise des charges opérationnelles ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X