Ile Maurice: Akai Fisheries Ltd touche Rs 250 M de la MIC sans être éligible ?

Le nom de cette compagnie a été cité par Xavier Duval la semaine dernière comme étant l'un des bénéficiaires des prêts de la Mauritius Investment Corporation (MIC) dans des conditions pas très claires.

«Une demande en mai 2021 pour Rs 250 millions pour l'achat d'un bateau d'occasion a été rejetée par l'Investment Committee. Cependant, le conseil d'administration de la MIC a renversé cette décision en approuvant ce prêt», a soutenu le leader de l'opposition. Il a ajouté que les propriétaires de la société sont des proches du pouvoir.

Dans un communiqué émis avant-hier (retrouvez le communiqué ci-dessous), la compagnie nie : «La famille à la tête du groupe n'a aucun lien privilégié, politique ou familial, de près ou de loin, avec le gouvernement au pouvoir», tout en ajoutant qu'aucune des sociétés gérées par le groupe n'opère à Angus Road. Concernant son éligibilité pour recevoir l'aide de la MIC ? Le communiqué se contente de dire qu'«Akai Fisheries Ltd répond aux exigences de la MIC pour bénéficier d'un prêt». Il précise : «l'un des trois critères d'éligibilité vise les entreprises investissant dans un portefeuille diversifié d'actifs de croissance, dans le but de générer de la richesse pour les futures générations de Mauriciens...» Ce qui semble vouloir dire qu'Akai Fisheries Ltd n'a satisfait qu'un seul critère.

Nous avons demandé à Jitendra Bissessur, le nouveau CEO de la MIC, si un bénéficiaire, n'importe lequel, doit remplir tous les critères affichés sur le site de la MIC ou un seul suffit. Sa réponse est attendue. Le site de la MIC et la déclaration du 29 mai 2020 du gouverneur de la Banque de Maurice parlent tous deux de bénéficiaires «systemically large, important and viable corporations or companies incorporated in Mauritius which are financially distressed as result of the Covid-19 pandemic».

Vu qu'Akai Fisheries ltd n'est ni en détresse, ni viable - en tout cas on ne peut l'affirmer puisqu'elle vient d'être créée -, comment a-t-elle pu bénéficier de l'aide de la MIC ? Elle ne peut prétendre non plus avoir été impactée par le Covid-19 pour la même raison. Nous sommes dans l'attente des explications de Jitendra Bissessur.

Si la direction d'Akai Fisheries Ltd reconnaît qu'elle vient d'être créée en janvier 2021, elle ajoute qu'elle est un Special Purpose Vehicle (SPV). Donc, si l'on comprend bien, elle n'est qu'une entité mise sur pied temporairement pour un but spécifique. La MIC aide-t-elle donc les nouvelles entités qui sont de surcroît des SPV ? Nous attendons encore une fois les réponses de Jitendra Bissessur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X