Algérie: Aviation civile et transport maritime - Bekkaï rencontre des investisseurs privés

Alger — Le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a tenu, mercredi au siège du ministère, une réunion avec un nombre important d'investisseurs dans le domaine de l'aviation civile et du transport maritime, au cours de laquelle il a décidé la création d'une cellule d'écoute regroupant tous les secteurs concernés pour le suivi et la coordination des initiatives d'investissement, a indiqué le ministère.

Dans le cadre de l'encouragement de l'investissement privé dans le domaine de l'aviation civile et du transport maritime, et en application des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune visant la promotion des exportations, la maîtrise du commerce extérieur et l'arrêt de la fuite de devises à l'étranger, M. Bekkaï a présidé avec le président du Conseil national économique, social et environnemental d'Algérie (CNESE), Rédha TIR, en présence de cadres du ministère, une rencontre avec un nombre important d'investisseurs privés activant dans le secteur, précise le ministère des Transports sur sa page Facebook.

A ce propos, M. Bekkaï a affirmé que "le capital privé est un levier de l'économie nationale et l'encouragement de l'investissement privé est au cœur de la stratégie de l'Etat qui ne ménage aucun efforts pour aplanir les contraintes administratives et juridiques à l'effet de faciliter l'accès des privés à ce domaine vital", ajoute la même source.

La séance de l'après-midi a été consacrée aux investisseurs privés dans le domaine du transport maritime qui ont présenté plusieurs projets et soulevé les problèmes et difficultés rencontrées sur le terrain.

Pour sa part, M. Tir s'est félicité de cette réunion, soulignant l'importance du transport "une importante industrie réseau qui attire les projets", plaidant davantage pour des prestations locales qu'extérieures.

Au terme de la réunion, le ministre des Transports a rassuré les investisseurs privés activant dans le domaine des transports, affirmant qu'il "suivra personnellement tous les dossiers déposés au niveau du ministère et veillera à leur trouver des solutions rapides".

Le ministre a décidé également "la mise en place d'une cellule d'écoute regroupant tous les secteurs pour assurer le suivi et la coordination pour gagner du temps et accélérer le rythme de croissance", conclut le document.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X