Congo-Kinshasa: Meurtre de l'Etudiant Shama Kwete - UNIKIN - La tension persiste !

Les étudiants de l'Université de Kinshasa (UNIKIN) ont fortement manifesté ce lundi 26 juillet, équipés de branches d'arbres, battons et rameaux pour dénoncer le meurtre de leur camarade Honoré Shama Kwete, étudiant en 2ème graduat en Sciences de l'information et de la communication tué par balle réelle samedi dernier des suites d'une brutalité policière, au Sous/CIAT Masanga ya Mbila, selon des sources concordantes à Mont-Ngafula.

Des affrontements ont eu lieu dans l'enceinte du campus et ses environs. Le podium de l'amphithéâtre a été brûlé de suite de ces accrochages entre étudiants et agents de l'ordre.

Par ailleurs, le comité de gestion de l'UNIKIN condamne avec la dernière énergie cet assassinat tout en demandant à l'Etat congolais de prendre en charge les obsèques de l'illustre disparu.

A en croire les collègues de Shama Kwete, ils auraient reçu la permission préalable du S/CIAT moyennant quelques frais pour leur travail pratique. La même source précise que les policiers sont répartis pour un deuxième tour demandant que les étudiants ajoutent de l'argent avant de brutaliser les acteurs, en cassant et en confisquant le matériel du tournage.

Il y a lieu de souligner que c'est le mécontentement des étudiants qui a occasionné ces tirs à bout portant dont Honoré Shama Kwete. Actuellement, son corps se trouve à la morgue de l'Hôpital Maman Yemo. Une autre étudiante issue du même groupe serait admise aux soins intensifs à la suite de blessures causées par ces mêmes tirs-là.

Les étudiants de la Colline inspirée réclament justice et exigent que l'auteur de ce meurtre subisse la rigueur de la loi, tout en interpellant le gouvernement sur le professionnalisme de la Police nationale. Aux dernières nouvelles, le policier tueur de ce jeune homme aurait pris la poudre d'escampette laissant ainsi derrière lui, sa tenue ainsi que son arme du crime.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X