Congo-Kinshasa: Proposition de la «loi Mbau» /Nord-Kivu - La FDA s'insurge contre la différenciation des prix de la dot

Au cours d'une conférence de presse tenue le week-end dernier à Goma au Nord-Kivu, l'organisation Focus, Droits et Accès (FDA) considère le prix fixé pour les filles en milieux urbains par rapport à celles des milieux ruraux, par Daniel Mbau Sukisa dans sa proposition de loi portant modification de certaines dispositions du code de la famille, est inopportune dans la mesure où, "tous les êtres humains sont égaux devant Dieu et devant la loi, le caractère nul de cette proposition de loi, le critère lié à la différenciation des filles du village et celles de la ville est d'une absurdité".

Pour ces femmes regroupées au sein de la FDA, elles appellent les députés nationaux au rejet de cette proposition tout simplement, car selon elles "cette loi crache sur les valeurs de la femme congolaise qui ne doit pas être considérée comme une marchandise" ont-elles expliqué.

A en croire la FDA, la réaffirmation et l'assouplissement des principes applicables aux étrangers et aux situations présentent un élément de qualité, la faculté pour une femme exerçant une fonction importante est hyper récompensée de fixer l'accord préalable de son conjoint, la résidence et être suivie par son époux.

L'affirmation du divorce par consentement mutuel en l'absence de toute contestation, l'interdiction formelle et la stricte pénalisation des actes de polygamie, la suppression du caractère simpliste des fiançailles et leur conversion statutaire en promesse solennelle, fixation de la dot, la possibilité de la pénalisation de son dépassement et la fixation des frais de l'état civil par l'enregistrement ainsi que la célébration du mariage.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X